18-12-2009 01:39 | Par Belga, www.belga.be

La police et Atos mettent en garde contre le "skimming"

La police fédérale et Atos ont rappelé l'importance de toujours dissimuler son code secret lors des retraits d'argent. Ces derniers mois, une augmentation du nombre de cas de fraude a été constatée, ont indiqué vendredi Atos et la police fédérale.


Le skimming désigne la technique employée par les fraudeurs pour copier les données d'une carte bancaire. Au moyen d'un boîtier discret placé sur les distributeurs de billets, les fraudeurs copient les données contenues dans la bande magnétique de la carte. Les boîtiers sont également équipés de minuscules caméras qui filment le code secret. Ensuite, la carte bancaire sera reconstituée et utilisée à l'étranger pour vider le compte. Les retraits d'argent étant plus nombreux à l'approche des fêtes, Atos et la police fédérale rappellent quelques conseils pour éviter ce type de mésaventure. Même si le dispositif est discret, il peut être repéré par un utilisateur. Le fente du boiter utilisé par les fraudeurs est munie d'une petite pièce métallique qui sert à copier les données, et les caméras, bien que minuscules, sont repérables car elles sont incrustées dans un petit trou situé sur le côté du boiter. La meilleure solution pour éviter tout risque de fraude est de cacher la main qui tape le code secret à l'aide d'un portefeuille ou de l'autre main, selon la police. Même si les données de la carte ont été copiées, les fraudeurs ne pourront rien en faire sans le code secret. La police conseille également aux utilisateurs de vérifier régulièrement l'état de leur compte. (MUA)

Skype
8Commentaires
Signaler
Aidez-nous à maintenir la qualité de la communauté en nous signalant tout contenu inapproprié ou illégal. Si vous pensez qu'un commentaire n'est pas conforme au code de conduiteCode de conduiteS'il vous plaît, utilisez ce moyen pour avertir les modérateurs. Il vérifieront et prendront les décisions qui s'imposent. Si c'est nécessaire, les autorités compétentes seront saisies.
Catégories
100 charactères max
Voulez-vous vraiment supprimer ce message ?
La police et Atos mettent en garde contre le "skimming"La police fédérale et Atos ont rappelé l'importance de toujours dissimuler son code secret lors des retraits d'argent. Ces derniers mois, une augmentation du nombre de cas de fraude a été constatée, ont indiqué vendredi Atos et la police fédérale.La police fédérale et Atos ont rappelé l'importance de toujours dissimuler son code secret lors des retraits d'argent. Ces derniers mois, une augmentation du nombre de cas de fraude a été constatée, ont indiqué vendredi Atos et la police fédérale.Belgawww.belga.be2009-12-18T11:49:472009-12-18T12:39:18Le skimming désigne la technique employée par les fraudeurs pour copier les données d'une carte bancaire. Au moyen d'un boîtier discret placé sur les distributeurs de billets, les fraudeurs copient les données contenues dans la bande magnétique de la carte. Les boîtiers sont également équipés de minuscules caméras qui filment le code secret. Ensuite, la carte bancaire sera reconstituée et utilisée à l'étranger pour vider le compte. Les retraits d'argent étant plus nombreux à l'approche des fêtes, Atos et la police fédérale rappellent quelques conseils pour éviter ce type de mésaventure. Même si le dispositif est discret, il peut être repéré par un utilisateur. Le fente du boiter utilisé par les fraudeurs est munie d'une petite pièce métallique qui sert à copier les données, et les caméras, bien que minuscules, sont repérables car elles sont incrustées dans un petit trou situé sur le côté du boiter. La meilleure solution pour éviter tout risque de fraude est de cacher la main qui tape le code secret à l'aide d'un portefeuille ou de l'autre main, selon la police. Même si les données de la carte ont été copiées, les fraudeurs ne pourront rien en faire sans le code secret. La police conseille également aux utilisateurs de vérifier régulièrement l'état de leur compte. (MUA)