06-3-2014 04:36 | Par Belga, www.belga.be

Femmes contre le blocus de Gaza - La délégation belge expulsée du Caire

Les trois militantes de la "Coalition Internationale des Femmes Contre le Blocus de Gaza" arrivées dans la nuit de mercredi à jeudi à l'aéroport du Caire comme dernières participantes ont été quasi immédiatement expulsées par la police égyptienne. Elles avaient déjà atterri à l'aéroport de Zaventem jeudi en milieu de journée, où elles attendaient dans l'après-midi le vol renvoyant également en Belgique les quatre femmes belges retenues depuis mercredi midi par la police égyptienne.


Quant aux quelque 90 autres activistes de la "coalition", majoritairement françaises, revenues s'asseoir mercredi dans l'aéroport du Caire pour exiger la libération de leurs homologues belges, "elles n'ont plus pu quitter l'aéroport et sont actuellement bloquées là-bas", explique Nadia Boumazoughe, une des participantes ayant atterri à Zaventem. "Elles sont toutes ensemble et refusent d'être expulsées à leur tour par la police égyptienne (comme les participantes américaines, irlandaises et belges l'ont été, ndlr). Elles n'ont pas pu sortir de l'aéroport après y être revenues pour soutenir les Belges, donc aucune participante n'a pu rejoindre Gaza comme il était prévu au départ." Concernant son arrestation et son expulsion dès ses premiers pas en Egypte, Nadia Boumazoughe précise que les policiers étaient "très agressifs". "Deux, trois claques puis c'était bon. Nous n'avons pas discuté." "J'ai déjà contacté l'ambassadeur égyptien en Belgique, et j'attends ses explications", conclut-elle. Les 100 femmes de la "coalition internationale" souhaitaient protester pacifiquement contre le blocus de la bande de Gaza et les conditions de vie de ses habitantes en les rencontrant sur place à l'occasion de la Journée Internationale de la Femme, le 8 mars.

Skype
4Commentaires
6-03-2014 17:31
avatar
Bande de konnes .... bien fait pour leurs tronches !
Qu'elles se mobilisent dans leur pays (enfin... celui où elles vivent.... )
On manque de bénévoles partout !
6-03-2014 16:45
avatar
Elles n'ont rien a faire là bas, ici il y a assez de bonnes choses à faire !!!!!!!!!!!!!
avatar
Nadia Boumazoughe un nom qui sonne bon la Belgique comme la bière , le chicon , les pralines......mais de qui se fout on !?....on n'est pas des radouins camés à l'idéologie de Bonamet Danlku !
Qu'on les vire tous  et il y aura du travail pour les BBB ne votez pas kon votez NATION !
6-03-2014 17:46
avatar
Même l'Egypte en a marre de tout ce cirque avec Gaza!
Signaler
Aidez-nous à maintenir la qualité de la communauté en nous signalant tout contenu inapproprié ou illégal. Si vous pensez qu'un commentaire n'est pas conforme au code de conduiteCode de conduiteS'il vous plaît, utilisez ce moyen pour avertir les modérateurs. Il vérifieront et prendront les décisions qui s'imposent. Si c'est nécessaire, les autorités compétentes seront saisies.
Catégories
100 charactères max
Voulez-vous vraiment supprimer ce message ?
Femmes contre le blocus de Gaza - La délégation belge expulsée du CaireLes trois militantes de la "Coalition Internationale des Femmes Contre le Blocus de Gaza" arrivées dans la nuit de mercredi à jeudi à l'aéroport du Caire comme dernières participantes ont été quasi immédiatement expulsées par la police égyptienne. Elles avaient déjà atterri à l'aéroport de Zaventem jeudi en milieu de journée, où elles attendaient dans l'après-midi le vol renvoyant également en Belgique les quatre femmes belges retenues depuis mercredi midi par la police égyptienne.Belgawww.belga.be2014-03-06T15:36:232014-03-06T15:36:23Quant aux quelque 90 autres activistes de la "coalition", majoritairement françaises, revenues s'asseoir mercredi dans l'aéroport du Caire pour exiger la libération de leurs homologues belges, "elles n'ont plus pu quitter l'aéroport et sont actuellement bloquées là-bas", explique Nadia Boumazoughe, une des participantes ayant atterri à Zaventem. "Elles sont toutes ensemble et refusent d'être expulsées à leur tour par la police égyptienne (comme les participantes américaines, irlandaises et belges l'ont été, ndlr). Elles n'ont pas pu sortir de l'aéroport après y être revenues pour soutenir les Belges, donc aucune participante n'a pu rejoindre Gaza comme il était prévu au départ." Concernant son arrestation et son expulsion dès ses premiers pas en Egypte, Nadia Boumazoughe précise que les policiers étaient "très agressifs". "Deux, trois claques puis c'était bon. Nous n'avons pas discuté." "J'ai déjà contacté l'ambassadeur égyptien en Belgique, et j'attends ses explications", conclut-elle. Les 100 femmes de la "coalition internationale" souhaitaient protester pacifiquement contre le blocus de la bande de Gaza et les conditions de vie de ses habitantes en les rencontrant sur place à l'occasion de la Journée Internationale de la Femme, le 8 mars.