10-8-2012 08:17 | Par VIM, www.belga.be

L'aumône de Michelle Martin aux victimes

Michelle Martin n'a jamais "commencé à indemniser" ses victimes, une condition pourtant essentielle à une libération conditionnelle, confirme son avocat dans un courrier envoyé aux parties civiles, indique vendredi le journal Le Soir.


L'aumône de Michelle Martin aux victimes

Dans la lettre envoyée par Maître Thierry Moreau, l'avocat estime "qu'indemniser les victimes n'est pas une conditions pour être libérée conditionnellement". Il précise également que Michelle Martin aurait provisionné sur son compte "tiers" une somme de 265 euros, versée en règlements de 5 euros par mois depuis plusieurs années, qu'elle se propose de mettre à la disposition des parties civiles, auxquelles plusieurs centaines de milliers d'euros ont été alloués par la cour d'assises. L'avocat précise également que Michelle Martin sera logée, blanchie et nourrie au sein du couvent des clarisses de Malonne, "en échange de quoi elle rendra des services à la Communauté (cuisine, lessive, jardinage)". L'avocat de Jean-Denis Lejeune et de Laetitia Delhez n'a pas commenté le courrier de Maître Moreau mais a écrit un courrier "technique" aux clarisses en mettant en évidence les problèmes juridiques que pose le recours à une main-d'oeuvre au noir et en proposant aux sœurs de contribuer, via un prélèvement sur le salaire qui devrait être versé à Michelle Martin en échange de son travail, à un règlement "amiable" des sommes dues ou, à défaut, faire l'objet d'une saisie conservatoire par voie d'huissier. Le père d'Eefje Lambrecks, Jean Lambrecks, a de son côté envoyé jeudi un huissier chez les clarisses, après avoir appris que Michelle Martin y avait fait transporter les biens hérités de sa mère, rapportent les quotidiens Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen. Son souhait est de faire saisir ces biens, mais les journaux ignorent encore si une saisie a bel et bien été effectuée. Jean Lambrecks a pris cette décision car Michelle Martin, condamnée à indemniser les proches des victimes de Marc Dutroux, n'a encore rien versé. "Nous n'avons encore rien reçu. Je sais que ces affaires ont peu voire pas du tout de valeur. Mais pour moi c'est une question de principe."

Skype
14Commentaires
11-08-2012 14:52
avatar

Eh du Kon jeanluc, d'oû viens-tu toi le cousin ou le parrain, tu suis les conseils de ton ami Dutrouduc, Il doit te téléphoner souvent afin de te mettre au courant. Il t'a certainement aussi versé une partie de son argent pour agresser sur ce ton les pauvres parents ? Ne crois-tu pas que perdre un enfant dans de telles circonstances n'est suffisant à porter?

Tu prends Martin chez toi, et basta.

Tourmenter leurs enfants dans leurs tombes !!! Mais je rêve !... à qui t'adresses-tu ignoble individu pour parler de la sorte ? Tu fais partie de mon raisonnement à penser que Martin (pour que tu l'enfonçasses davantage), fut contrainte et forcée à s'avouer être coupable.

Reste bien caché comme tu l'as toujours fait jusqu'à présent, et, apprend une chose, c'est que venir cracher ton venin aujourd'hui dès lors ou tu l'as toujours fermée, il y a du louche là-dedans que la justice devrait éclaircir. Salut l'ami et prends bien soin d'elle...

Crois-moi, on reparlera encore de toi.

10-08-2012 07:46
avatar

Maître Hissel, a-t-il commencé à dédommager la famille Rousso ? Car étant pédophile lui-même, tout son répertoire ne devient plus crédible ?

Croyez-vous vraiment que ce qu'attendent les parents des victimes soit; un dédommagement ?

Laissons se reposer les enfants en paix.

Le jugement a été prononcé et, des âmes charitables ont bien voulu les accepter dans leur couvent.

Laissons maintenant la paix régner sur ce site, car cela devient une incitation à la violence et cela également pourrait être jugé.

Bonne journée.

10-08-2012 14:06
avatar

Je suppose que les soeurs ont reçus de l'argent de MM pour être reçue au couvent.

 

Car je suis quasi certaine qu'avec son AIR de Ste Nitouche, elle a planqué des sous ou alors qu'elle a encore des réseaux qui s'occupent d'elle mais incognito.

 

C'est honteux de laisser sortir cette personne, et je suis horrifiée que le système catholique accepte une telle décision.

10-08-2012 10:05
avatar

ces derniers événements démontrent la triste réalité de la justice belge.

En prison tout détenu coute extraordinairement cher à la société et ce grâce à toutes les réclamations et facilités données aux avocats, ligue droits de l'homme...

Que faut il dès lors faire?

Entretenir des detenux horriblement coûteux et plus encore de par le fait qu'étant en prison, ils continuent à bénéficier d'avocats qui s'enrichissent sur le dos de la société.

Ah quel dommage que la peine de mort n'exista point pour ce type d'individus. Maintenant ce sont les pauvres soeurs qui sont pressées en coulisse par la justice pour les prendre en charge et les medias qui adorent cette plémique pour faire encore plus de buzz. Quand aux avocats c'est à nouveau l'occasion pour eux de passer dans les medias et de faire leur propre pub à la suite de drames humains - misérable confrérie par ailleurs tellement présente dans le monde politique - combien d'avocats ne sont pas dé****s.... comprenez donc que les lois sont faites par ces gens pour entretenir leur fond de commerce. Ce n'est pas d'un quota de femmes dé****es dont nos démocraties ont besoin; car nombre d'entre elles sont également avocates.... 

avatar

allez faire un tour au balon pendant plus de quizes annees et vous verrez si vous aurez de l'argent de cote ?

avatar

jean lambrecks se plien de n'avoir pas encore recu comme idemnites ? il paye un huissier pour recupperer des clous appartenant a michele martin ? decidement il doit avoir tro****'argent , il creuse encore son deficite de recouvrement , dans le cas de michele martin comme dans beaucou****'autres , l'etat prend tout ce que vous avez et vous etes sur les "jantes" comme onts dit ?

 

a propos , pense que dans le couvent ou elle ira , elle ne va plus rien couter a l'etat (elle seras a la solde du siegneur)  , et une place de prison va se liberer , onts pourrais donner au parents le cout econnomise de sa detention a la prison , ce serais deja un debut ?

 

10-08-2012 09:22
avatar
il faudra bin un jour quel sorte de prison, elle et une criminel comme tout les autres malheureusement, elle a le droit comme tout les autre de demandé une liberté conditionnel, malheureusement la loi est faite ainsi, demandé pour que ctte loi change oui, un criminel qui sort apres ci peut d'année n'est pas normal mes la loi le lui permet, donc svp arrêter de vous servir de c'est reseau pour nous faire hairs des personne qui le sont deja, mes faite plutot des piquet devant nos cheres tribunaux
10-08-2012 16:03
avatar

thierry je sais la loi est mal foutue je sais c'est grave ce que c'est personne on fait mes de la part des parent toumanter leur fille dans la tombe je pense a croire qe c'est encore plus mesquin le quand on vois le pauvre chemino ou il est en est arriver je suis aussi degouter il se fait de l'argent sur la mort de ca fille parent basta ecraser puis c'est tous la loi en belgique changera jamais

 

10-08-2012 16:07
avatar

et lejeune tu va deposer plainte contre moi ? c'est juste la veritee si tu aimais tellement ta fille tu ferais pas du foin a longueur d'annee

 

Signaler
Aidez-nous à maintenir la qualité de la communauté en nous signalant tout contenu inapproprié ou illégal. Si vous pensez qu'un commentaire n'est pas conforme au code de conduiteCode de conduiteS'il vous plaît, utilisez ce moyen pour avertir les modérateurs. Il vérifieront et prendront les décisions qui s'imposent. Si c'est nécessaire, les autorités compétentes seront saisies.
Catégories
100 charactères max
Voulez-vous vraiment supprimer ce message ?
L'aumône de Michelle Martin aux victimesMichelle Martin n'a jamais "commencé à indemniser" ses victimes, une condition pourtant essentielle à une libération conditionnelle, confirme son avocat dans un courrier envoyé aux parties civiles, indique vendredi le journal Le Soir.VIMwww.belga.be2012-08-10T07:17:332012-08-10T07:17:33Dans la lettre envoyée par Maître Thierry Moreau, l'avocat estime "qu'indemniser les victimes n'est pas une conditions pour être libérée conditionnellement". Il précise également que Michelle Martin aurait provisionné sur son compte "tiers" une somme de 265 euros, versée en règlements de 5 euros par mois depuis plusieurs années, qu'elle se propose de mettre à la disposition des parties civiles, auxquelles plusieurs centaines de milliers d'euros ont été alloués par la cour d'assises. L'avocat précise également que Michelle Martin sera logée, blanchie et nourrie au sein du couvent des clarisses de Malonne, "en échange de quoi elle rendra des services à la Communauté (cuisine, lessive, jardinage)". L'avocat de Jean-Denis Lejeune et de Laetitia Delhez n'a pas commenté le courrier de Maître Moreau mais a écrit un courrier "technique" aux clarisses en mettant en évidence les problèmes juridiques que pose le recours à une main-d'oeuvre au noir et en proposant aux sœurs de contribuer, via un prélèvement sur le salaire qui devrait être versé à Michelle Martin en échange de son travail, à un règlement "amiable" des sommes dues ou, à défaut, faire l'objet d'une saisie conservatoire par voie d'huissier. Le père d'Eefje Lambrecks, Jean Lambrecks, a de son côté envoyé jeudi un huissier chez les clarisses, après avoir appris que Michelle Martin y avait fait transporter les biens hérités de sa mère, rapportent les quotidiens Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen. Son souhait est de faire saisir ces biens, mais les journaux ignorent encore si une saisie a bel et bien été effectuée. Jean Lambrecks a pris cette décision car Michelle Martin, condamnée à indemniser les proches des victimes de Marc Dutroux, n'a encore rien versé. "Nous n'avons encore rien reçu. Je sais que ces affaires ont peu voire pas du tout de valeur. Mais pour moi c'est une question de principe."L'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimesL'aumône de Michelle Martin aux victimes