29-6-2012 01:00 | Par MUA, www.belga.be

Le Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4Belgium

Le Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme (CECLR) s'est à nouveau constitué partie civile dans un dossier contre Fouad Belkacem, le porte-parole du mouvement islamiste radical Shariah4Belgium. "Les propos qu'a tenus Fouad Belkacem lors d'une conférence de presse faisant suite à l'arrestation d'une femme portant le niqab à Jette, incitent à la haine et à la violence envers les non-musulmans", estime, dans un communiqué, le CECLR.


Le Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4Belgium

Le Centre a depuis analysé les enregistrements de cette conférence de presse, postés sur YouTube, et considère que les déclarations du porte-parole de Shariah4Belgium contreviennent à la loi antidiscrimination. M. Belkacem y tient des "propos particulièrement véhéments et insultants à l'encontre des policiers concernés et contre la démocratie occidentale et ses valeurs. Il y réaffirme par ailleurs la supériorité de la religion et du mode de vie islamiques", explique le CECLR. Le Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme a, dans le passé, déjà déposé plainte à plusieurs reprises contre Shariah4Belgium, notamment sur base de propos homophobes et d'incitation à la haine, la violence et la discrimination des non-musulmans. Fouad Belkacem a été condamné il y a un mois pour ces faits lors d'un procès où le CECLR s'était également constitué partie civile.

Skype
0Commentaires
Le Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme (CECLR) s'est à nouveau constitué partie civile dans un dossier contre Fouad Belkacem, le porte-parole du mouvement islamiste radical Shariah4Belgium. "Les propos qu'a tenus Fouad Belkacem lors d'une conférence de presse faisant suite à l'arrestation d'une femme portant le niqab à Jette, incitent à la haine et à la violence envers les non-musulmans", estime, dans un communiqué, le CECLR.MUAwww.belga.be2012-06-29T12:00:402012-06-29T12:00:40Le Centre a depuis analysé les enregistrements de cette conférence de presse, postés sur YouTube, et considère que les déclarations du porte-parole de Shariah4Belgium contreviennent à la loi antidiscrimination. M. Belkacem y tient des "propos particulièrement véhéments et insultants à l'encontre des policiers concernés et contre la démocratie occidentale et ses valeurs. Il y réaffirme par ailleurs la supériorité de la religion et du mode de vie islamiques", explique le CECLR. Le Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme a, dans le passé, déjà déposé plainte à plusieurs reprises contre Shariah4Belgium, notamment sur base de propos homophobes et d'incitation à la haine, la violence et la discrimination des non-musulmans. Fouad Belkacem a été condamné il y a un mois pour ces faits lors d'un procès où le CECLR s'était également constitué partie civile.Le Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4BelgiumLe Centre pour l'égalité des chances à nouveau partie civile contre Shariah4Belgium