29-6-2012 08:48 | Par COR 575, www.belga.be

Le crématorium Neomansio inauguré à Welkenraedt

Le crématorium Neomansio a été inauguré vendredi après-midi sur l'ancien site de la céramique à Welkenraedt, après 22 mois de travaux. Il s'agit du sixième crématorium wallon. Les premières crémations devraient se dérouler le 9 juillet prochain.


Ce nouveau centre de crémation, situé dans l'est du pays va permettre de désengorger le centre de Robermont. En 10 ans, le crématorium de Liège a augmenté son activité de près de 34%. "En 2011, 4.397 défunts ont été incinérés à Liège. Un peu plus de 90% d'entre eux étaient originaires de la province de Liège et 18% des défunts habitaient l'arrondissement de Verviers", explique Jean-Pierre Goffin, président du conseil d'administration de l'intercommunale Neomansio. Les installations, dont le coût avoisine les 8 millions d'euros, s'inscrivent dans un projet écologique global. "Nous avons par exemple conçu un système de ventilation naturelle ou encore un système de valorisation de la chaleur produite par les deux unités de crémation", explique Daniel Dethier, un des architectes du projet. Le site de 6 hectares se compose, outre du crématorium, d'un nouveau cimetière communal ainsi que d'un cimetière mémorial qui permettra la dispersion des cendres, leur mise en columbarium ou l'inhumation des urnes. Initialement, le crématorium aurait dû être opérationnel il y a deux ans, mais à la suite de la découverte de fleurs puis d'animaux protégés sur le site, les travaux ont pris du retard.

Skype
0Commentaires
Le crématorium Neomansio inauguré à WelkenraedtLe crématorium Neomansio a été inauguré vendredi après-midi sur l'ancien site de la céramique à Welkenraedt, après 22 mois de travaux. Il s'agit du sixième crématorium wallon. Les premières crémations devraient se dérouler le 9 juillet prochain.COR 575www.belga.be2012-06-29T19:48:032012-06-29T19:48:03Ce nouveau centre de crémation, situé dans l'est du pays va permettre de désengorger le centre de Robermont. En 10 ans, le crématorium de Liège a augmenté son activité de près de 34%. "En 2011, 4.397 défunts ont été incinérés à Liège. Un peu plus de 90% d'entre eux étaient originaires de la province de Liège et 18% des défunts habitaient l'arrondissement de Verviers", explique Jean-Pierre Goffin, président du conseil d'administration de l'intercommunale Neomansio. Les installations, dont le coût avoisine les 8 millions d'euros, s'inscrivent dans un projet écologique global. "Nous avons par exemple conçu un système de ventilation naturelle ou encore un système de valorisation de la chaleur produite par les deux unités de crémation", explique Daniel Dethier, un des architectes du projet. Le site de 6 hectares se compose, outre du crématorium, d'un nouveau cimetière communal ainsi que d'un cimetière mémorial qui permettra la dispersion des cendres, leur mise en columbarium ou l'inhumation des urnes. Initialement, le crématorium aurait dû être opérationnel il y a deux ans, mais à la suite de la découverte de fleurs puis d'animaux protégés sur le site, les travaux ont pris du retard.