03-7-2012 11:58 | Par TIP, www.belga.be

Nouvelle mesure pour rembourser le traitement des patients atteints de SFC

Une nouvelle réglementation sur le remboursement des traitements des patients atteints du syndrome de fatigue chronique (SFC) est actuellement en discussion, a-t-on appris mardi au cabinet de la ministre de la Santé, Laurette Onkelinx. La mesure devrait encore voir le jour pour 2012.


Le comité de l'assurance de l'Inami a décidé plus tôt cette année de ne plus rembourser à partir du 31 décembre 2012 la thérapie dispensée dans l'un des cinq centres de référence SFC. Les patients qui auraient commencé une thérapie après le 31 mars, ne pouvaient plus profiter d'une intervention. La ministre de la Santé s'est néanmoins opposée à cette suppression. "L'Inami travaille actuellement à une nouvelle réglementation. Celle-ci devrait voir le jour pour la fin de l'année, et probablement même plus tôt", a expliqué Katleen Sottiaux, porte-parole de la ministre. Ludwig Moens, le responsable communication de l'Inami, a également reconnu qu'une discussion était en cours sur une nouvelle réglementation. Aucune précision n'a néanmoins pu être donnée sur le nouveau règlement. Enfin, le cabinet Onkelinx a également souligné que la suppression du soutien au centre de référence SFC n'était pas une mesure d'épargne. "L'Inami avait pris cette décision car le centre ne remplissait pas les critères imposés."

Skype
0Commentaires
Nouvelle mesure pour rembourser le traitement des patients atteints de SFCUne nouvelle réglementation sur le remboursement des traitements des patients atteints du syndrome de fatigue chronique (SFC) est actuellement en discussion, a-t-on appris mardi au cabinet de la ministre de la Santé, Laurette Onkelinx. La mesure devrait encore voir le jour pour 2012.TIPwww.belga.be2012-07-03T22:58:582012-07-03T22:58:58Le comité de l'assurance de l'Inami a décidé plus tôt cette année de ne plus rembourser à partir du 31 décembre 2012 la thérapie dispensée dans l'un des cinq centres de référence SFC. Les patients qui auraient commencé une thérapie après le 31 mars, ne pouvaient plus profiter d'une intervention. La ministre de la Santé s'est néanmoins opposée à cette suppression. "L'Inami travaille actuellement à une nouvelle réglementation. Celle-ci devrait voir le jour pour la fin de l'année, et probablement même plus tôt", a expliqué Katleen Sottiaux, porte-parole de la ministre. Ludwig Moens, le responsable communication de l'Inami, a également reconnu qu'une discussion était en cours sur une nouvelle réglementation. Aucune précision n'a néanmoins pu être donnée sur le nouveau règlement. Enfin, le cabinet Onkelinx a également souligné que la suppression du soutien au centre de référence SFC n'était pas une mesure d'épargne. "L'Inami avait pris cette décision car le centre ne remplissait pas les critères imposés."