17-4-2012 02:44 | Par VIM, www.belga.be

Procès terroristes: "Tabich voulait me recruter"

Samer Azouagh, l'un des sept musulmans islamistes prévenus devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour avoir projeté de commettre des attentats sur le sol belge et pour participation à des activités terroristes a confirmé mardi qu'Ali Tabich, principal prévenu, avait voulu le recruter pour devenir un combattant djihadiste en Irak et en Afghanistan.


Samer Azouagh avait déclaré devant les enquêteurs, le 17 mai 2011, qu'Ali Tabich l'avait effectivement recruté pour devenir un combattant du Djihad armé. Mardi, il a avoué qu'il avait fait une telle déclaration pour être remis en liberté. Cependant, il a maintenu qu'Ali Tabich, âgé de 38 ans et vivant à Molenbeek-Saint-Jean, avait bel et bien voulu le recruter. "Il avait une grande capacité d'endoctrinement. Il voulait que je suive un entraînement militaire", a-t-il affirmé. "Mais moi, je n'ai jamais eu l'intention, lorsque je suis allé en Syrie, de me rendre en zone de combat". Ali Tabich, lui, avait séjourné en Syrie pendant 8 mois en 2005. Il est suspecté d'avoir, durant cette période, rejoint le djihad armé en Irak. Il est également mis en cause pour avoir recruté des combattants en Belgique, via Internet, et d'avoir organisé leur envoi en Syrie. L'affaire avait éclaté en novembre 2010 lorsque la police a orchestré une vingtaine de perquisitions dans toute la région bruxelloise. Armes, manuels de terrorisme et documents relatifs à des projets de hold-up avaient été découverts chez les prévenus. Le procès se poursuivra mercredi après-midi.

Skype
0Commentaires
Procès terroristes: "Tabich voulait me recruter"Samer Azouagh, l'un des sept musulmans islamistes prévenus devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour avoir projeté de commettre des attentats sur le sol belge et pour participation à des activités terroristes a confirmé mardi qu'Ali Tabich, principal prévenu, avait voulu le recruter pour devenir un combattant djihadiste en Irak et en Afghanistan.VIMwww.belga.be2012-04-17T13:44:552012-04-17T13:44:55Samer Azouagh avait déclaré devant les enquêteurs, le 17 mai 2011, qu'Ali Tabich l'avait effectivement recruté pour devenir un combattant du Djihad armé. Mardi, il a avoué qu'il avait fait une telle déclaration pour être remis en liberté. Cependant, il a maintenu qu'Ali Tabich, âgé de 38 ans et vivant à Molenbeek-Saint-Jean, avait bel et bien voulu le recruter. "Il avait une grande capacité d'endoctrinement. Il voulait que je suive un entraînement militaire", a-t-il affirmé. "Mais moi, je n'ai jamais eu l'intention, lorsque je suis allé en Syrie, de me rendre en zone de combat". Ali Tabich, lui, avait séjourné en Syrie pendant 8 mois en 2005. Il est suspecté d'avoir, durant cette période, rejoint le djihad armé en Irak. Il est également mis en cause pour avoir recruté des combattants en Belgique, via Internet, et d'avoir organisé leur envoi en Syrie. L'affaire avait éclaté en novembre 2010 lorsque la police a orchestré une vingtaine de perquisitions dans toute la région bruxelloise. Armes, manuels de terrorisme et documents relatifs à des projets de hold-up avaient été découverts chez les prévenus. Le procès se poursuivra mercredi après-midi.