05-11-2013 08:29 | Par Belga, www.belga.be

Sept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernière

Menaces, coups, crachats, insultes ou provocations: 70% des policiers ont été confrontés à la violence dans l'exercice de leur fonction l'année dernière, selon une enquête relayée mardi par Het Nieuwsblad et De Standaard.


Sept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernière

Quelque 2.300 employés des polices locale et fédérale ont été interrogés entre avril et juin de cette année dans le cadre de l'enquête, réalisée à la demande des syndicats de police et de la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet (cdH). D'après ses résultats, près de deux tiers des policiers sondés ont été confrontés à une forme de violence à au moins deux reprises l'année dernière. Les agents rapportent surtout des insultes, des menaces (y compris à l'encontre des membres de leur famille) et des agressions physiques, notamment des coups ou des crachats. Selon l'enquête, 57% des policiers ont d'ailleurs subi une agression physique au cours de leur carrière. Et les chiffres grimpent en ce qui concerne les menaces ou les intimidations (79%) et les agressions verbales (62%). Un policier sondé sur cinq essuie des insultes chaque semaine. L'enquête révèle également qu'un policier sur trois confronté à la violence ne dépose pas plainte. Ils considèrent souvent que les faits ne sont pas assez graves, que cela fait partie de leur travail ou que l'agresseur ne sera pas puni. Les policiers évoquent d'ailleurs très peu ce problème, hormis avec leurs collègues. Moins de la moitié des agents de police sondés informent leur famille ou leur hiérarchie d'un incident.

Skype
19Commentaires
5-11-2013 09:04
avatar

<<< L'enquête révèle également qu'un policier sur trois confronté à la violence ne dépose pas plainte>>>

 

Et ils ont tort

Au moins ça fermerait la g... de tous les soi-disant défenseurs des droits de l'homme

ou de l'égalité des chances .... ceux qui sont toujours du même côté de la barrière, et qui ne voient que ce qu'ils veulent bien voir

5-11-2013 09:01
avatar

En Belgique, nous avions un certain respect pour l'autorité et la police

La plupart des belges respectait les lois ....

Avec cette immigration massive et non choisie, on en arrive à l'anarchie totale

Des gens qui ne viennent que pour obtenir des "droits" et qui n'ont aucune idée de ce que signifie "devoirs"

Il est plus que temps de prendre des mesures radicales contre tous les parasites de notre société !

5-11-2013 12:38
avatar
@ srinevasan ... Pourquoi vous n'y allez pas vous le faire ce boulot au lieu de critiquer ..

Mais bien-sur, tous ces squatteurs sont tous de doux moutons..
Puisque vous y faites référence, pourquoi ne "  les " prenez pas chez vous ??
Ensuite on en reparlera ..


5-11-2013 12:19
avatar
il faudrait qu'on les équipe comme les policiers américains : bombes de gaz, révolver chargé, caméra sur les véhicules en cas de litige...
5-11-2013 12:43
avatar
Que cela plaise ou non , mais cette violence envers la police est principalement
a mettre au compte des nombreux émigrés légaux et non légaux que la
Belgique est obligée de se coltiner  !!
Principalement Arabes, Africains, la racaille des pays de l est sans parler des Roms, Albanais et cie

5-11-2013 15:13
avatar

Daniel Pee. Pee veut dire pisse. Très bon choix de pseudo. Vos propos valent pour tous ceux qui vident leurs trop pleins? Vous aussi alors. Justement d'après ce que j'ai écris, on fait dire aux chiffres ce que l'on veut et apparemment, ils vous influencent et conditionnent. J'ai eu des problèmes avec les pandores et pas que un. Je vous montre mon certificat de bonne vie et moeurs: vierge, même pas une infraction au code de la route...Ce qui est très rare surtout chez les, soi-disant, gens bien comme vous. Vous dénigrez mes propos alors vous dénigrez tous ceux qui ont quelques choses à dire. Une opinion est un acte politique et si vous êtes si influencés par les articles, les avis ont, eux-aussi, leurs influences. Alors pourquoi participez-vous aux discussions si cela ne vous plaît pas? Ah oui! Vous n'aimez que ce qui rejoint votre idéal. Typique du Facho. J'ai fait mouche et vous me le prouvez. Merci! Selon vos propos, un immigré a cassé la gueule d'un flic alors tous les immigrés sont mauvais...Ce n'est pas l'immigration qui fait du mal à notre pays mais bien les gens comme vous...

5-11-2013 15:42
avatar

J'apprécie pas trop la police, ça ce sait mais Jacques Jean à raison (ça fait mal de le dire mais il faut le dire). Un peu d'espoir dans ce pays d'abrutis et d'incultes impulsifs...ne peut faire de mal mais combien de Jacques Jean dans la police? Je veux encore des chiffres...

5-11-2013 14:12
avatar
Hey, Ziva : "Prendre des mesures radicales contre tous les parasites...". C'est l'hôpital qui se moque de la charité...". Tu sais ce que cela veut dire au moins? Tu crois être du bon côté du Golan? Retourne cultiver des pistaches...Et évite de sortir les phrases de leurs contextes mais surtout lis-moi bien jusqu'à la fin et non, la police n'a pas tout les droits mais si c'est ce que tu veux, réfléchis bien sur la différence entre la Gestapo et la police. Tu dois connaître ça...vu ton pseudo.
5-11-2013 12:39
avatar
Il y a environ 55.000 pandores en Belgique, ce qui fait que +/- 38.000 de ces gens-là ont été agressés. Conclusion : même à Chiny, il y a de la violence, même au fin fond des Ardennes, il y a de la violence, même à Nazareth (Belgique), il y a de la violence. Encore des chiffres qui servent la propagande. Et oui! Même ici. Vous, les belges, on vous fait avaler n'importe quoi...Depuis le soutien de Bart DeWever aux policiers lors de leur manif, attendez-vous à pire. Maintenant, il a la police dans sa poche. Ca servira bientôt car il aura besoin d'un bras armé pour assouvir ses projets et désirs...Et ces chiffres, en plus, risquent de leur donner les pleins pouvoirs. Quand je lis certains d'entre-vous, je me dis que ce pays ne peut qu'aller vers le mur...Je ne veux ni de la violence de la part des réfugiés et autres Rachid, ni celle des flics...Mais si un jour, je dois tirer une balle dans la tête d'un flic,ou d'un immigré, comme eux, je n'hésiterai pas. J'écris bien "si je DOIS"...Avant que de petits esprits impulsifs ne fassent un caca nerveux... 
5-11-2013 10:56
avatar
Ben, quand on voit la façon dont les flics ont expulsé les soi-disant squatteurs du Gesu, on peut se demander QUI est le plus violent!!! ???
Signaler
Aidez-nous à maintenir la qualité de la communauté en nous signalant tout contenu inapproprié ou illégal. Si vous pensez qu'un commentaire n'est pas conforme au code de conduiteCode de conduiteS'il vous plaît, utilisez ce moyen pour avertir les modérateurs. Il vérifieront et prendront les décisions qui s'imposent. Si c'est nécessaire, les autorités compétentes seront saisies.
Catégories
100 charactères max
Voulez-vous vraiment supprimer ce message ?
Sept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreMenaces, coups, crachats, insultes ou provocations: 70% des policiers ont été confrontés à la violence dans l'exercice de leur fonction l'année dernière, selon une enquête relayée mardi par Het Nieuwsblad et De Standaard.Belgawww.belga.be2013-11-05T07:29:282013-11-05T07:29:28Quelque 2.300 employés des polices locale et fédérale ont été interrogés entre avril et juin de cette année dans le cadre de l'enquête, réalisée à la demande des syndicats de police et de la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet (cdH). D'après ses résultats, près de deux tiers des policiers sondés ont été confrontés à une forme de violence à au moins deux reprises l'année dernière. Les agents rapportent surtout des insultes, des menaces (y compris à l'encontre des membres de leur famille) et des agressions physiques, notamment des coups ou des crachats. Selon l'enquête, 57% des policiers ont d'ailleurs subi une agression physique au cours de leur carrière. Et les chiffres grimpent en ce qui concerne les menaces ou les intimidations (79%) et les agressions verbales (62%). Un policier sondé sur cinq essuie des insultes chaque semaine. L'enquête révèle également qu'un policier sur trois confronté à la violence ne dépose pas plainte. Ils considèrent souvent que les faits ne sont pas assez graves, que cela fait partie de leur travail ou que l'agresseur ne sera pas puni. Les policiers évoquent d'ailleurs très peu ce problème, hormis avec leurs collègues. Moins de la moitié des agents de police sondés informent leur famille ou leur hiérarchie d'un incident.Sept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernièreSept policiers sur dix confrontés à la violence l'année dernière