10-8-2012 08:18 | Par VIM, www.belga.be

Un expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belges

Une commission indépendante doit enquêter afin de déterminer pourquoi les fissures à la cuve du réacteur nucléaire de la centrale de Doel 3 n'ont pas été détectées plus tôt, estime vendredi dans le journal De Morgen Mycle Schneider, une sommité internationale en matière d'énergie nucléaire. "Le système de contrôle n'a pas fonctionné, alors que ce type de défaut peut conduire à une explosion nucléaire."


Un expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belges

Le réacteur de Doel 3 est à l'arrêt pour entretien depuis début juin et des problèmes ont alors été constatés avec la cuve du réacteur, qui présente des fissures. Pour l'expert Mycle Schneider, il est "inquiétant que cela n'ait pas été remarqué ces dernières années". Selon lui, ces problèmes de matériaux ne sont pas innocents et "peuvent conduire à ce que la cuve se brise" et que cela provoque même "des explosions". "Un défaut de fabrication est naturellement un problème et cela se produit partout dans le monde. Mais un système de sécurité, basé sur de nombreuses inspections et toute une chaîne de contrôles, qui ne détecte pas un tel défaut durant des années, cela ne devrait pas arriver", indique-t-il. Une critique que n'accepte pas l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN). "Que nous ayons aujourd'hui découvert ce problème prouve justement que le système de contrôle fonctionne très bien. Nous ne sommes pas obligés de tester cette petite partie de la centrale, mais nous le faisons tout de même, sur base d'avis internationaux. Il semble qu'il soit ici question de nombreuses fissures et c'est pourquoi nous intervenons maintenant directement de manière forte", indique la porte-parole de l'AFCN, Karina De Beule.

Skype
4Commentaires
10-08-2012 08:26
avatar
Les belles-ches ils savent toujours tout c'est la raison pour laquelle ils n'écoutent pas les conseils avisés des autres !!!
10-08-2012 10:22
avatar
de toute façon Ici en belgique seul le fric compte la population n'est un besoin ici que pour payer pour enrichir les tres riches meme au risque de la sante savez-vous que nous detenons le record mondial des cancesr par rapport a la population et cela du monde entier meme les irradies d'hiroshima sont en meilleure sante nucleaire que les belges 1 bebe sur 8 nait avec une leucemie inguérissable et c'est en belgique que les enfants ont le plus de leucemies du monde
10-08-2012 10:04
avatar
cela est normal. Il n'y a méme plus d'internaute sur la page ,cela ces vraiment bizarre.
10-08-2012 11:42
Signaler
Aidez-nous à maintenir la qualité de la communauté en nous signalant tout contenu inapproprié ou illégal. Si vous pensez qu'un commentaire n'est pas conforme au code de conduiteCode de conduiteS'il vous plaît, utilisez ce moyen pour avertir les modérateurs. Il vérifieront et prendront les décisions qui s'imposent. Si c'est nécessaire, les autorités compétentes seront saisies.
Catégories
100 charactères max
Voulez-vous vraiment supprimer ce message ?
Un expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUne commission indépendante doit enquêter afin de déterminer pourquoi les fissures à la cuve du réacteur nucléaire de la centrale de Doel 3 n'ont pas été détectées plus tôt, estime vendredi dans le journal De Morgen Mycle Schneider, une sommité internationale en matière d'énergie nucléaire. "Le système de contrôle n'a pas fonctionné, alors que ce type de défaut peut conduire à une explosion nucléaire."VIMwww.belga.be2012-08-10T07:18:412012-08-10T07:18:41Le réacteur de Doel 3 est à l'arrêt pour entretien depuis début juin et des problèmes ont alors été constatés avec la cuve du réacteur, qui présente des fissures. Pour l'expert Mycle Schneider, il est "inquiétant que cela n'ait pas été remarqué ces dernières années". Selon lui, ces problèmes de matériaux ne sont pas innocents et "peuvent conduire à ce que la cuve se brise" et que cela provoque même "des explosions". "Un défaut de fabrication est naturellement un problème et cela se produit partout dans le monde. Mais un système de sécurité, basé sur de nombreuses inspections et toute une chaîne de contrôles, qui ne détecte pas un tel défaut durant des années, cela ne devrait pas arriver", indique-t-il. Une critique que n'accepte pas l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN). "Que nous ayons aujourd'hui découvert ce problème prouve justement que le système de contrôle fonctionne très bien. Nous ne sommes pas obligés de tester cette petite partie de la centrale, mais nous le faisons tout de même, sur base d'avis internationaux. Il semble qu'il soit ici question de nombreuses fissures et c'est pourquoi nous intervenons maintenant directement de manière forte", indique la porte-parole de l'AFCN, Karina De Beule.Un expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belgesUn expert nucléaire international critique les contrôles nucléaires belges