29-6-2012 10:23 | Par DGO, www.belga.be

Boeing critique Airbus, qui va annoncer la construction d'une usine aux USA

Le constructeur aéronautique américain Boeing a critiqué vendredi son rival européen Airbus, filiale d'EADS, qui doit annoncer lundi la construction d'une usine en Alabama, l'accusant de créer moins d'emplois aux Etats-Unis qu'il n'en détruit avec ses subventions.


Boeing, dans un communiqué reçu par courriel, juge "intéressant de voir une fois de plus Airbus promettre de déplacer des emplois d'Europe vers les Etats-Unis." Mais "quel que soit leur nombre, ces chiffres font pâle figure comparé aux milliers d'emplois américains détruits pas les aides illégales qu'Airbus et les gouvernement européens qui les émettent n'ont pas éliminées, en infraction avec le droit commercial international", ajoute Boeing. Airbus avait promis de construire une usine à Mobile, en Alabama, s'il gagnait un méga-contrat sur les avions-ravitailleurs, que Boeing a finalement décroché l'an dernier. EADS semble donc prêt à aller de l'avant malgré tout pour mieux concurrencer Boeing sur ses terres, à la fois dans la défense et l'aviation civile. Les Etats-Unis avaient annoncé fin mars qu'ils allaient de nouveau attaquer l'Union européenne devant l'Organisation mondiale du commerce pour que Bruxelles se plie au jugement de l'institution genevoise sur des subventions illégales au constructeur aéronautique Airbus, alors que l'européen affirme s'y être conformé. L'UE a attaqué en parallèle les subventions des Etats-Unis à Boeing, énième rebondissement de ces poursuites croisées qui durent depuis des années.

Skype
0Commentaires
Boeing critique Airbus, qui va annoncer la construction d'une usine aux USALe constructeur aéronautique américain Boeing a critiqué vendredi son rival européen Airbus, filiale d'EADS, qui doit annoncer lundi la construction d'une usine en Alabama, l'accusant de créer moins d'emplois aux Etats-Unis qu'il n'en détruit avec ses subventions.DGOwww.belga.be2012-06-29T21:23:392012-06-29T21:23:39Boeing, dans un communiqué reçu par courriel, juge "intéressant de voir une fois de plus Airbus promettre de déplacer des emplois d'Europe vers les Etats-Unis." Mais "quel que soit leur nombre, ces chiffres font pâle figure comparé aux milliers d'emplois américains détruits pas les aides illégales qu'Airbus et les gouvernement européens qui les émettent n'ont pas éliminées, en infraction avec le droit commercial international", ajoute Boeing. Airbus avait promis de construire une usine à Mobile, en Alabama, s'il gagnait un méga-contrat sur les avions-ravitailleurs, que Boeing a finalement décroché l'an dernier. EADS semble donc prêt à aller de l'avant malgré tout pour mieux concurrencer Boeing sur ses terres, à la fois dans la défense et l'aviation civile. Les Etats-Unis avaient annoncé fin mars qu'ils allaient de nouveau attaquer l'Union européenne devant l'Organisation mondiale du commerce pour que Bruxelles se plie au jugement de l'institution genevoise sur des subventions illégales au constructeur aéronautique Airbus, alors que l'européen affirme s'y être conformé. L'UE a attaqué en parallèle les subventions des Etats-Unis à Boeing, énième rebondissement de ces poursuites croisées qui durent depuis des années.
Les plus belles plages du monde

msn sur facebook

.