Leterme met l'option des privatisations sur la table des négociations(Copyright  c  Belga News Agency. 2010, All Rights Reserved.)

Yves Leterme a rencontré lundi soir le formateur Elio Di Rupo et les représentants des six partis qui participent aux négociations pour évoquer le budget 2012. Après avoir répété l'importance de confirmer pour 2012 un budget présentant un déficit inférieur à 3% du PIB, le premier ministre a invité les négociateurs à livrer un effort supplémentaire sur la dette de sorte que le taux puisse diminuer au-delà de la baisse "spontanée". Idéalement, il devrait passer en-dessous de 90% d'ici 2014, a souligné M. Leterme. Actuellement, le taux d'endettement de la Belgique atteint 97,5% à 98% du PIB, en ce compris l'effet de la reprise de Dexia Banque Belgique (DBB). L'une des pistes avancées est celle de la vente de parts détenues dans les entreprises publiques. L'Etat possède par exemple 53,5% dans Belgacom, dont la vente pourrait rapporter 4 milliards d'euros. Les autres possibilités envisagées sont la privatisation de Brussels Aiport (dont l'Etat détient 25% des parts) ou bpost (50% + 1 action).