04-07-12 15:15
Les plus grandes affaires de cannibalisme

Sibérie : ils mangent leur compagnon pour survivre



Sibérie : ils mangent leur compagnon pour survivre
Suivant
Précédent
Précédent1 de à 17Suivant
Share this Gallery

Sibérie : ils mangent leur compagnon pour survivre

Deux pêcheurs russes sauvés en novembre après  avoir erré quatre mois dans la taïga sibérienne, ont mangé le corps d'un de  leurs compagnons pour rester en vie, a indiqué lundi une source proche de  l'enquête.
'Ce n'était pas un meurtre. Ils ont mangé cet homme après qu'il soit mort,  incapable de surmonter les conditions' de la taïga, a déclaré cette source au  quotidien populaire Komsomolskaïa pravda, précisant que l'un des pêcheurs  l'avait avoué au cours d'un interrogatoire.
Les deux hommes étaient partis au mois d'août pêcher avec deux autres  compagnons en Lakoutie, dans le Nord-Est de la Sibérie, et avaient disparu peu  après. Ils ont été retrouvés fin novembre près d'une rivière située à environ 250  kilomètres de la ville la plus proche, mais leurs deux compagnons manquaient.

Une enquête ouverte

Les pêcheurs ont alors indiqué que le groupe s'était séparé en chemin, mais  des fragments d'un corps humain portant des signes de mort violente ont été  ensuite découverts dans la taïga. Une enquête pour meurtre a été ouverte, alors que les médias locaux ont  aussitôt évoqué des soupçons de cannibalisme. Les deux pêcheurs n'ont pas été  arrêtés, mais ils figurent comme témoins dans cette affaire.
C'est lors d'un interrogatoire que l'un d'entre eux, Alexandre Abdoullaïev,  a avoué avoir mangé avec un autre survivant, Alexeï Goroulenko, le corps de  leur compagnon Andreï Kourotchkine, selon les enquêteurs locaux cités par le  site d'information yakoute NVPress.ru.
'Selon Abdoullaïev, la mort de Kourotchkine était naturelle -- il a  succombé au froid', et les deux pêcheurs 'se sont nourris de sa chair pendant  des semaines', rapporte NVPress.ru.
Le comité d'enquête de Lakoutie a pour la première fois officiellement  annoncé la semaine dernière enquêter sur d''éventuels faits de cannibalisme'.
Les enquêteurs ont par ailleurs indiqué qu'ils s'étaient rendus dans la  taïga pour rechercher le quatrième pêcheur porté disparu, Viktor Komarov, mais  n'avaient trouvé que le 4X4 des pêcheurs à moitié immergé sous la glace.

Skype
39Commentaires
5-07-2012 10:14
avatar
triste justice quand on voit certaine peines de prison pour meurtre ( 4 ans ... )
5-07-2012 18:15
avatar
Exact ces monstres ne meritent q une chose ! la peine de mort !!
Comment peut t on engendrer de telles ****s
C est vraiment incroyable une telle sauvagerie  !!

21-08-2012 15:37
avatar
A ceux qui vont lire les messages sur ce poste, attendez vous à la déprimante réalité de la connerie humaine.....
28-07-2012 10:40
avatar
Dans ce cas, le policier a très bien agi en neutralisant définitivement ce FOU, je dois avouer que je trouve la condamnation trop légère: la mort étant trop rapide et sans souffrance, personnellement je l'aurais capturé après lui avoir administré un calmant utilisé par les vétos soignant des fauves dangereux, le jeter ensuite en pâture dans une réserve de jeunes crocos affamés. pourquoi jeunes: ils mangent par petits morceaux.
28-07-2012 08:46
avatar
Dans ce cas comme dans bien des cas, on ne condamne pas, on envoie en psychiatrie, OK! Mais qui paye tout ça? Et bien non, je ne suis pas d'accord de payer pour des assassins que dis-je des monstres comme ce dernier. Quelque soit le traitement très peu sont guéris. Je sais on va dire que je suis aussi un assassin... Mais ne doit-on pas protéger les humains?... Eux sont pire que des bêtes car les animaux tuent pour se nourrir. Dans ce cas je me demande où est le besoin de tuer surtout pour bouffer sa victime. Qu'on le donne en pâture aux fauves d'un zoo, ce sera faire une économie sur la nourriture et on débarrassera la société d'un monstre.

28-07-2012 11:30
avatar

Mon dieu et moi qui regardais hier soir human centi**** et aujourd'hui je tombe sur un article pareil.

Je suis d'accord avec vous sur le fait que c'est une horreur ce que font ces enf..... de canibale mais bon c'est vrai que il est mort sur le coup sans trop souffrir mais un type comme ca ,il vaut mieux l'avoir mort que vivant et ils doivent etres completement ateint du cerveau et irrecuperable donc je ne pense pas que l'on puisse soigner un type pareil.

27-07-2012 23:56
avatar
La moitié des gens qui commentent sont assez c** :). 
Je vous rejoins sur le fait que la peine capitale est rarement une bonne solution, sauf que dans ce cas-ci chers amis, le cannibale a été pris en FLAGRANT délit, ce qui veut dire que la police l'a attrapé sur le fait, n'arrivant pas à le détacher de sa victime, le devoir principal du policier est de protéger le citoyen qui est en danger de mort, et donc il abat la personne qui attente à la vie d'autrui.
Servez-vous un peu de votre tête ;)
28-07-2012 16:53
avatar
Au niveau cholestérol c'est pas trop mauvais tout ça? La viande rouge. 
28-07-2012 14:26
avatar
Il faut se comporter comme un animal pour dévorer les hommes
27-07-2012 21:08
avatar

Je pense, si je ne me trompe pas, que Rudy Eugène fait partie des cannibales qui ont pris des 'sels de bains' (drogue légale en Amérique) ce qui aurait provoqué sa folie et entrainé son cannibalisme !

J'adore ce sujet ! ^^

Signaler
Aidez-nous à maintenir la qualité de la communauté en nous signalant tout contenu inapproprié ou illégal. Si vous pensez qu'un commentaire n'est pas conforme au code de conduiteCode de conduiteS'il vous plaît, utilisez ce moyen pour avertir les modérateurs. Il vérifieront et prendront les décisions qui s'imposent. Si c'est nécessaire, les autorités compétentes seront saisies.
Catégories
100 charactères max
Voulez-vous vraiment supprimer ce message ?
Les plus grandes affaires de cannibalismeRetour en images2012-07-04T14:15:00false258393972Ecole de tauromachie pour enfants(©Reuters-Jean-Paul Pelissier)Une école de tauromachie pour enfantsGallery258393192Kenichi Ito, known as the "world's fastest man on four legs," trains before his challenge to break his Guinness World Record in Tokyo November 14, 2013. The 31-year-old, who developed his skills over 10 years based on the running style of the African Patas monkey, set a new Guinness World Record on Thursday, clocking in 16:87 seconds for a 100-metre run and breaking his previous record of 17:23 seconds, according to media reports.(©Yuya Shino/Reuters)Guinness World Records : les records les plus farfelus de 2013Gallery258393154Pavlof Volcano, Alaska, US(©REX/Jesse Allen/Robert Simmon/NASA)Les photos explosives de volcans en éruptionGallery25839272715 millions de naissances tous les ans(©Reuters)Prématurés : le combat de ces bébés nés trop tôtGalleryLes plus grandes affaires de cannibalismeRetour en imagescannibalismeaffaireshistoiresmondeDécouvrez également sur MSN Actualité:Vis ma vie d'espion de la Guerre FroideHomicides : les meurtriers à la loupePremière visite royale à l'étranger pour Philippe et MathildeLes histoires surprenantes de l'espaceLa N-VA propose un démantèlement quasi-total de la Belgique fédéraleCes animaux qui vivent avec une prothèseAnimaux : les amitiés improbablesSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivre Deux pêcheurs russes sauvés en novembre après  avoir erré quatre mois dans la taïga sibérienne, ont mangé le corps d'un de  leurs compagnons pour rester en vie, a indiqué lundi une source proche de  l'enquête.'Ce n'était pas un meurtre. Ils ont mangé cet homme après qu'il soit mort,  incapable de surmonter les conditions' de la taïga, a déclaré cette source au  quotidien populaire Komsomolskaïa pravda, précisant que l'un des pêcheurs  l'avait avoué au cours d'un interrogatoire. Les deux hommes étaient partis au mois d'août pêcher avec deux autres  compagnons en Lakoutie, dans le Nord-Est de la Sibérie, et avaient disparu peu  après. Ils ont été retrouvés fin novembre près d'une rivière située à environ 250  kilomètres de la ville la plus proche, mais leurs deux compagnons manquaient.Une enquête ouverteLes pêcheurs ont alors indiqué que le groupe s'était séparé en chemin, mais  des fragments d'un corps humain portant des signes de mort violente ont été  ensuite découverts dans la taïga. Une enquête pour meurtre a été ouverte, alors que les médias locaux ont  aussitôt évoqué des soupçons de cannibalisme. Les deux pêcheurs n'ont pas été  arrêtés, mais ils figurent comme témoins dans cette affaire. C'est lors d'un interrogatoire que l'un d'entre eux, Alexandre Abdoullaïev,  a avoué avoir mangé avec un autre survivant, Alexeï Goroulenko, le corps de  leur compagnon Andreï Kourotchkine, selon les enquêteurs locaux cités par le  site d'information yakoute NVPress.ru. 'Selon Abdoullaïev, la mort de Kourotchkine était naturelle -- il a  succombé au froid', et les deux pêcheurs 'se sont nourris de sa chair pendant  des semaines', rapporte NVPress.ru. Le comité d'enquête de Lakoutie a pour la première fois officiellement  annoncé la semaine dernière enquêter sur d''éventuels faits de cannibalisme'. Les enquêteurs ont par ailleurs indiqué qu'ils s'étaient rendus dans la  taïga pour rechercher le quatrième pêcheur porté disparu, Viktor Komarov, mais  n'avaient trouvé que le 4X4 des pêcheurs à moitié immergé sous la glace.topcannibalisme, affaires, histoires, mondeSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreSibérie : ils mangent leur compagnon pour survivreLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésOctobre 2012 - Les projets sordides d'un policier cannibale déjoués'Je veux la faire cuire à feu doux, la garder vivante le plus longtemps possible' : ce sont ces messages sinistres échangés avec un complice qui ont permis d'identifier cet homme, un policier new-yorkais, qui projetait d'enlever et de manger des femmes. Plusieurs documents diffusés par les autorités américaines, révèlent que l'homme, Gilberto Valle, 28 ans, prévoyait d'enlever des femmes, de les tuer, les cuisiner et les manger. L'homme, un policier, a été arrêté mercredi 24 octobre à son domicile dans le Queens. Très vite, il a avoué son intention d'enlever des femmes avec l'aide d'un complice, qui n'est pas encore identifié. Les deux hommes ont envisagé d'utiliser du chloroforme afin de faire perdre connaissance à leur victime.'Quelle taille fait ton four ?' Une conversation révèle des échanges sordides sur la cuisson des corps des femmes : 'Quelle taille fait ton four ?', demande le complice. 'Il est assez grand pour contenir une de ces filles si  je lui plie les jambes', répond le policier, toujours selon l'accusation. Au cours de leur conversation, le complice du policier lui suggère  également de ne pas utiliser de 'tournebroche'. 'Je pensais attacher son corps (...) et la faire cuire à feu doux, la garder vivante le plus longtemps  possible', répond Gilberto Valle.Il utilisait des fichiers de police Les deux hommes ne sont jamais passés à l'acte et les autorités ont découvert leurs intentions en septembre. Leur trace a été retrouvée grâce au policier qui utilisait certains fichiers de la police pour monter ses plans et trouver l’identité de certaines femmes. Sur l'ordinateur du policier, les photos d'une centaine de femmes ont été retrouvées, ainsi que d'autres détails personnels comme leur adresse ou une description physique précise. Par ailleurs, il  également accusé de s'être 'mis d'accord avec au moins une autre personne pour enlever une femme en échange d'une somme d'argent', 5 000 dollars selon les éléments de l'enquête.'Le plan présumé de Gilberto Valle consistant à enlever des femmes pour qu'elles soient violées, torturées, tuées, cuisinées et mangées est un choc pour nos consciences. Cette affaire est d'autant plus choquante quand on considère le fait que Valle était un officier de police de New York, qui a juré de protéger et servir' son pays, a commenté le procureur fédéral de Manhattan, Preet Bharara.topcannibalisme, affaires, histoires, mondeLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLes projets sordides d'un policier cannibale déjouésLe cannibale de MiamiLe 26 mai dernier, un homme a été abattu par la police en pleine rue alors qu'il dévorait le visage de sa victime. Les témoins, qui décrivent une scène digne d'un film d'horreur, ont tenté de l'arrêter, en vain. Malgré l'arrivée des policiers, l'homme n'a pas lâché sa victime. Un officier a dû l'abattre de plusieurs balles.Rudy Eugene, un américain de 31 ans, était connu des services de police. Il aurait été arrêté sept fois en cinq ans pour des délits mineurs. Selon son ex-épouse, "il avait toujours le sentiment que les gens étaient contre lui, que personne n'était avec lui".À voir aussi sur MSN Actualité:Les 20 meurtres de masse les plus sanglantstopThis field has been disabled for Gallery V2cannibalisme, affaires, histoires, mondeLe cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Le cannibale de Miami(©Reuters)Sous l'emprise de la drogue ?Au début de l'enquête, la police pensait que le cannibale était peut-être sous l'emprise d'une drogue synthétique, les 'sels de bain'. Mais selon un récent rapport médico-légal, l'agresseur n'avait consommé que de la marijuana.À voir aussi sur MSN Actualité:Les 20 meurtres de masse les plus sanglantstopThis field has been disabled for Gallery V2cannibalisme, affaires, histoires, mondeSous l'emprise de la drogue ?(©Reuters)Sous l'emprise de la drogue ?(©Reuters)Sous l'emprise de la drogue ?(©Reuters)Sous l'emprise de la drogue ?(©Reuters)Sous l'emprise de la drogue ?(©Reuters)Sous l'emprise de la drogue ?(©Reuters)Sous l'emprise de la drogue ?(©Reuters)Sous l'emprise de la drogue ?(©Reuters)Sous l'emprise de la drogue ?(©Reuters)Sous l'emprise de la drogue ?(©Reuters)Sous l'emprise de la drogue ?(©Reuters)La victime restera aveuglePlus d'un mois après les faits, la victime de Rudy Eugene, Ronald Popo, un sans domicile fixe de 65 ans, est toujours hospitalisé. Il se remet doucement de ses blessures, mais restera très probablement aveugle. Les trois quarts de son visage ont été mangés par le cannibale. Des photos du SDF ont été publiées, avec son accord, à la mi-juin. Il a subi trois opérations chirurgicales et se bat actuellement contre une infection, qui pourrait s'avérer plus dangereuse que les blessures elles-mêmes. D'autres opérations sont d'ores et déjà prévues.À voir aussi sur MSN Actualité:Les 20 meurtres de masse les plus sanglantstopThis field has been disabled for Gallery V2cannibalisme, affaires, histoires, mondeLa victime restera aveugle(©Reuters)La victime restera aveugle(©Reuters)La victime restera aveugle(©Reuters)La victime restera aveugle(©Reuters)La victime restera aveugle(©Reuters)La victime restera aveugle(©Reuters)La victime restera aveugle(©Reuters)La victime restera aveugle(©Reuters)La victime restera aveugle(©Reuters)La victime restera aveugle(©Reuters)La victime restera aveugle(©Reuters)Les plus grandes affairesLe cannibalisme est une pratique qui consiste à consommer, entièrement ou partiellement, un individu de sa propre espèce. Le phénomène, extrêmement rare chez les humains, fait parfois la Une de l'actualité. Certains tueurs ont mangé leur femme, dévoré le cerveau d'un prêtre ou vendu des saucisses de chair humaine... Découvrez, en images, le portrait des tueurs cannibales les plus horriblement célèbres...À voir aussi sur MSN Actualité:Les 20 meurtres de masse les plus sanglantstopThis field has been disabled for Gallery V2cannibalisme, affaires, histoires, mondeLes plus grandes affaires(©Reuters)Les plus grandes affaires(©Reuters)Les plus grandes affaires(©Reuters)Les plus grandes affaires(©Reuters)Les plus grandes affaires(©Reuters)Les plus grandes affaires(©Reuters)Les plus grandes affaires(©Reuters)Les plus grandes affaires(©Reuters)Les plus grandes affaires(©Reuters)Les plus grandes affaires(©Reuters)Les plus grandes affaires(©Reuters)Zhang Yongming vendait la chair humaineIl prétendait vendre de la viande d'autruche au marché. C'était en réalité de la chair humaine. Un Chinois de 56 ans, vivant dans la province du Yunnan, a été arrêté, fin avril, dans le cadre d'une enquête pour le meurtre d'un jeune homme de 19 ans. Mais à son domicile, les policiers ont découvert des morceaux de chair humaine pendues pour être séchées, et des globes occulaires, conservées dans des dizaines de bouteilles de liqueur. L'enquête st toujours en cours. Ces dernières années, 17 adolescents et jeunes hommes ont disparu près du lieu de résidence du cannibale présumé. Solitaire, sans aucun contact avec ses voisins, Zhang Yongming a déjà été condamné pour meutre dans le passé.À voir aussi sur MSN Actualité:Les 20 meurtres de masse les plus sanglantstopThis field has been disabled for Gallery V2cannibalisme, affaires, histoires, mondeZhang Yongming vendait la chair humaineZhang Yongming vendait la chair humaine(©Reuters)Zhang Yongming vendait la chair humaine(©Reuters)Zhang Yongming vendait la chair humaine(©Reuters)Zhang Yongming vendait la chair humaine(©Reuters)Zhang Yongming vendait la chair humaine(©Reuters)Zhang Yongming vendait la chair humaine(©Reuters)Zhang Yongming vendait la chair humaine(©Reuters)Zhang Yongming vendait la chair humaine(©Reuters)Zhang Yongming vendait la chair humaine(©Reuters)Zhang Yongming vendait la chair humaine(©Reuters)Stephen GriffithsArrêté fin mai 2010, Stephen Griffiths, un anglais de 40 ans, est soupçonné d'avoir assassiné trois prostituées, Susan Rushworth, Shelley Armitage, Suzanne Blamire. Fasciné par Jack l'Eventreur, cet étudiant en criminologie habitait dans le quartier où Peter Sutcliffe 'l'éventreur du Yorkshire' avait tué treize femmes dans les années 1970. Solitaire, obsédé par les tueurs en série, Stephen Griffiths avait peu d'amis et passait beaucoup de temps enfermé chez lui, à consulter des sites internet consacrés aux serials killers. Dans son studio, Griffiths cohabitait avec des rats et des lézards. Lors de son audition, habillé de noir, Stephen Griffiths s'est présenté comme 'le cannibale à l'arbalète'. Les restes de la troisième victime, Suzanne Blamire, ont été retrouvés dans une rivière du West Yorkshire, notamment sa tête dans un sac à dos. À voir aussi sur MSN Actualité:Les 20 meurtres de masse les plus sanglantstopThis field has been disabled for Gallery V2cannibalisme, affaires, histoires, mondeStephen Griffiths(©Reuters)Stephen Griffiths(©Reuters)Stephen Griffiths(©Reuters)Stephen Griffiths(©Reuters)Stephen Griffiths(©Reuters)Stephen Griffiths(©Reuters)Stephen Griffiths(©Reuters)Stephen Griffiths(©Reuters)Stephen Griffiths(©Reuters)Stephen Griffiths(©Reuters)Monsieur LiLe drame s'est déroulé en juillet 2008, au Canada. Vince Weiguang Li, un immigré chinois jusque-là sans histoire, s'est brutalement attaqué à un jeune homme de 22 ans dans un bus. L'ingénieur informaticien, âgé d'une quarantaine d'années a déclaré aux enquêteurs, a poignardé et décapité Tim Mc Lean qui sommeillait sur le siège voisin. 'La voix m'a dit que j'étais la troisième partie de la Bible, la deuxième venue de Jésus et que je devais sauver les gens de l'attaque d'un extraterrestre' aurait-il affirmé lors d'une audition retranscrite par les médias canadiens. Et d'ajouter : 'j'étais vraiment effrayé. Je me rappelle lui avoir coupé la tête. Je croyais que c'était un extraterrestre. Les voix m'ont dit de le tuer, sinon il me tuerait moi ou il tuerait d'autres gens'. Selon les policiers, Vince Weiguang Li aurait mangé des morceaux du corps de sa victime avant de mettre dans sa poche, nez, une oreille et une partie de lèvres de Tim Mc Lean. Il a été déclaré pénalement irresponsable en mars 2009 pour cause de schizophrénie. Il vit désormais dans un établissement psychiatrique à Winnipeg.À voir aussi sur MSN Actualité:Les 20 meurtres de masse les plus sanglantstopThis field has been disabled for Gallery V2cannibalisme, affaires, histoires, mondeMonsieur Li(©Reuters)Monsieur Li(©Reuters)Monsieur Li(©Reuters)Monsieur Li(©Reuters)Monsieur Li(©Reuters)Monsieur Li(©Reuters)Monsieur Li(©Reuters)Monsieur Li(©Reuters)Monsieur Li(©Reuters)Monsieur Li(©Reuters)Monsieur Li(©Reuters)Paul Léonard DurantEn 2004, en Espagne, Paul Léonard Durant, un britannique de 47 ans tue sa compagne à coups de maillet, la découpe, mange quelques morceaux de son corps et jette les restes dans des sacs poubelle. Devant le tribunal, il a dit avoir agi sous l'influence de Dieu. Après trois ans d'enquête, le cannibale sera condamné en 2007 à 12 ans de prison.Le corps de sa victime, Karen Durrel, mère de deux enfants, n'a jamais été retrouvé.À voir aussi sur MSN Actualité:Les 20 meurtres de masse les plus sanglantstopThis field has been disabled for Gallery V2cannibalisme, affaires, histoires, mondePaul Léonard Durant(©Reuters)Paul Léonard Durant(©Reuters)Paul Léonard Durant(©Reuters)Paul Léonard Durant(©Reuters)Paul Léonard Durant(©Reuters)Paul Léonard Durant(©Reuters)Paul Léonard Durant(©Reuters)Paul Léonard Durant(©Reuters)Paul Léonard Durant(©Reuters)Paul Léonard Durant(©Reuters)Paul Léonard Durant(©Reuters)Armin MeiwesEn mars 2001, Armin Meiwes, un Allemand vivant à Rotenburg, passe une étrange annonce sur Internet, où il dit chercher 'un jeune homme bien bâti, qui souhaite être mangé'. Encore plus étrange : Bernd Brandes, un ingénieur de 43 ans qui vit à Berlin, lui répond. Le 9 mars, les deux hommes se donnent rendez-vous chez Armin. Brandes prend une forte dose de somnifères et boit de l'alcool pour supporter la douleur. Avec son accord, Armin lui tranche le sexe, le fait frire, puis tous les deux se mettent à table. Après le repas, Brandes raconte que la victime, qui perd beaucoup de sang, est allée prendre un bain pendant que lui regardait un épisode de 'Star Treck'. Finalement au petit matin, toujours avec l'accord de Brandes, Armin le poignarde, le découpe en morceaux avant de les placer au congélateur. Toute la semaine suivante, il consomme sa victime qu'il cuisine à l'ail et à l'huile d'olive, selon ses déclarations. Après ce meurtre, Armin rencontre cinq autres personnes ayant répondu à sa petite annonce, mais sans repasser à l'acte. Un internaute le dénonce à la police, en juillet 2001. Lors du procès, la défense plaide le consentement de sa victime. Condamné en 2004 à huit ans et demi de prison, le parquet fait appel et Armin Meiwes écope finalement de la réclusion criminelle à perpétuité, en 2008.À voir aussi sur MSN Actualité:Les 20 meurtres de masse les plus sanglantstopThis field has been disabled for Gallery V2cannibalisme, affaires, histoires, mondeArmin Meiwes(©Reuters)Armin Meiwes(©Reuters)Armin Meiwes(©Reuters)Armin Meiwes(©Reuters)Armin Meiwes(©Reuters)Armin Meiwes(©Reuters)Armin Meiwes(©Reuters)Armin Meiwes(©Reuters)Armin Meiwes(©Reuters)Andrei TchikatiloIl est surnommé le 'boucher de Rostov', et c'est l'un des plus grands criminels des temps modernes. Pendant douze ans, Andreï Tchikatilo va assassiner des fillettes et des adolescents, les torturant, les violant et dévorant leurs parties génitales et leur langue. Lors de son procès, en 1992, il reconnaîtra 55 meurtres. Il est finalement condamné à mort pour 52. Né en 1936, et vivant à Rostov, une ville à l'ouest de la Russie soviétique, l'homme semble tout à fait normal, voire respectable aux yeux de son entourage. Instituteur, il est marié et père de deux enfants. En 1978, il suit une fillette âgée de 9 ans et la massacre : c'est son premier crime. Trois ans après, il récidive, puis multiplie les meurtres. Aux enquêteurs, Andrei Tchikatilo parlera d'une course à l'émotion sexuelle pour expliquer ses actes. Pour justifier son cannibalisme, il évoquera la famine vécue dans son enfance. L'enquête démontrera qu'il a en réalité été épargné par ce terrible épisode des années 30, en Ukraine.À voir aussi sur MSN Actualité:Les 20 meurtres de masse les plus sanglantstopThis field has been disabled for Gallery V2cannibalisme, affaires, histoires, mondeAndrei Tchikatilo(©Reuters)Andrei Tchikatilo(©Reuters)Andrei Tchikatilo(©Reuters)Andrei Tchikatilo(©Reuters)Andrei Tchikatilo(©Reuters)Andrei Tchikatilo(©Reuters)Andrei Tchikatilo(©Reuters)Andrei Tchikatilo(©Reuters)Andrei Tchikatilo(©Reuters)Issei SagawaIssei Sagawa est un homme libre. Son physique dénote avec l'horreur de son crime : Issei Sagawa mesure 1,52 mètre et pèse aux alentours de 35 kilos. Un poids plume qui pendant toute son enfance a été mu par le fantasme de dévorer le corps d'une femme. Le passage à l'acte a lieu en juin 1981. Agé de 32 ans et résident à Paris, il tue Renée Hartevelt, étudiante néerlandaise de 23 ans. Dans l'appartement qu'il occupe dans le XVIe arrondissement, l'homme a dépecé et découpé le corps de sa victime. Il a ensuite dévoré sa chair pendant trois jours.Pour se débarrasser du corps, qu'il a disposé dans deux valises, il prend un taxi et se rend au bois de Boulogne. Là, les mallettes rougeâtres lui tombent des mains et dégringolent dans une pente. Un couple qui assiste à la scène prévient les autorités. Le signalement de l'individu fait l'objet d'un appel à témoins auquel répond le chauffeur du taxi qu'a conduit Issei Sagawa. L'individu est alors interpellé devant son domicile et son appartement perquisitionné. Dans son réfrigérateur, la police trouve des sacs plastiques contenant 7 kilos de morceaux de chair. Ils trouvent également des photos, un dictaphone et des cassettes vidéo : en quête de notoriété, Issei Sagawa, qui revendique son crime anthropophage, a gardé des traces de son crime.Un crime pour lequel il n'a jamais été jugé coupable. Placé en détention provisoire puis en unité psychiatrique, Issei Sagawa est finalement considéré par les experts psychiatriques français comme pénalement irresponsable et bénéficie d'un non-lieu. Un peu plus d'un an après son interpellation, il obtient l'autorisation de retourner au Japon pour y suivre une thérapie. Face au non-lieu prononcé en France, la justice japonaise ne rejuge pas Issei Sagawa et son internement en hôpital psychiatrique ne s'éternise pas. En 1985, quatre ans après son crime, il est remis en liberté.À voir aussi sur MSN Actualité:Les 20 meurtres de masse les plus sanglantstopThis field has been disabled for Gallery V2cannibalisme, affaires, histoires, mondeIssei Sagawa(©Reuters)Issei Sagawa(©Reuters)Issei Sagawa(©Reuters)Issei Sagawa(©Reuters)Issei Sagawa(©Reuters)Issei Sagawa(©Reuters)Issei Sagawa(©Reuters)Issei Sagawa(©Reuters)Issei Sagawa(©Reuters)Issei Sagawa(©Reuters)Issei Sagawa(©Reuters)Jeffrey DahmerPetit, Jeffrey Dahmer faisait des expériences sur des animaux morts. Timide et renfermé, le jeune homme commet son premier crime le 18 juin 1978. Sa victime : Steven Hicks, un auto-stoppeur qu'il a invité chez lui. Après l'avoir fait boire, il le tue puis le dissèque. Jeffrey Dahmer est alors âgé de 18 ans. Ce n'est que neuf ans plus tard qu'il recommence à tuer. Steven Tuomi sera la première victime de ses meurtres en série. De 1987 à 1991, il tue 16 jeunes hommes afin d'assouvir ses fantasmes nécrophiles. Cannibale également, Jeffrey Dahmer a dévoré le biceps d'une de ses victimes. Pour se débarrasser des corps, il les plonge dans un bac d'acide. Le 22 juillet 1991, Tracy Edwards réussit à échapper au tueur en série qui l'avait drogué avec des médicaments. Dans la rue, il arrête une voiture de police et mène les autorités dans l'appartement de Jeffrey Dahmer où ils découvrent des membres humains et des morceaux de chairs dans le réfrigérateur.Jugé en février 1992, Jeffrey Dahmer est condamné à 957 ans de prison au terme d'un procès télévisé au cours duquel l'accusé s'excuse auprès des familles des victimes et éprouve des remords. Deux ans plus tard, il est assassiné par son codétenu, un homme atteint de schizophrénie.À voir aussi sur MSN Actualité:Les 20 meurtres de masse les plus sanglantstopThis field has been disabled for Gallery V2cannibalisme, affaires, histoires, mondeJeffrey Dahmer(©Reuters)Jeffrey Dahmer(©Reuters)Jeffrey Dahmer(©Reuters)Jeffrey Dahmer(©Reuters)Jeffrey Dahmer(©Reuters)Jeffrey Dahmer(©Reuters)Jeffrey Dahmer(©Reuters)Jeffrey Dahmer(©Reuters)Jeffrey Dahmer(©Reuters)Jean-Bedel BokassaPrésident de la République Centrafricaine puis Empereur auto-proclamé, Jean-Bedel Bokassa a été soupçonné de cannibalisme. Son régime a pratiqué massacres, répressions dans le sang, tortures et exécution sommaires. Bokassa perd le pouvoir en 1979. Alors qu'il est en déplacement en Libye, il est renversé lors d'un putsch. Ce n'est que sept ans plus tard qu'il est arrêté et jugé pour trahison, meurtre, cannibalisme et détournement de fonds. Il est condamné à mort en 1987 mais la charge de cannibalisme n'est pas retenue. Le chef déchu est finalement gracié en 1993 et décède d'un arrêt cardiaque trois ans plus tard.À voir aussi sur MSN Actualité:Les 20 meurtres de masse les plus sanglantstopThis field has been disabled for Gallery V2cannibalisme, affaires, histoires, mondeJean-Bedel Bokassa(©Reuters)Jean-Bedel Bokassa(©Reuters)Jean-Bedel Bokassa(©Reuters)Jean-Bedel Bokassa(©Reuters)Jean-Bedel Bokassa(©Reuters)Jean-Bedel Bokassa(©Reuters)Jean-Bedel Bokassa(©Reuters)Jean-Bedel Bokassa(©Reuters)Jean-Bedel Bokassa(©Reuters)Fritz HaarmannDans l'Allemagne d'entre-deux guerres, Fritz Haarmann est un petit trafiquant qui fournit de la viande aux habitants du quartier. Il entraîne des jeunes hommes dans son appartement et les étrangle pendant qu'il a des relations sexuelles avec eux. Il les démembre ensuite et jette les morceaux humains dans une rivière. Dans la ville allemande, la rumeur raconte qu'il aurait servi à tout son immeuble des saucisses de chair humaine ! Déjà arrêté pour agression sexuelle sur des enfants, Fritz Haarmann est rapidement suspecté de la disparition de nombreux adolescents. A son domicile, la police découvre des traces de sang et des effets personnels appartenant à des jeunes hommes portés disparus. Jugé pour le meurtre de 27 personnes, il est reconnu coupable pour 24 d'entre eux et condamné à mort en 1924. Mais la liste de ses victimes pourrait être plus longue : lors de son procès, à la question de savoir combien il avait tué de jeunes hommes, Fritz Haarmann a répondu : 'entre 50 et 70'...À voir aussi sur MSN Actualité:Les 20 meurtres de masse les plus sanglantstopThis field has been disabled for Gallery V2cannibalisme, affaires, histoires, mondeFritz Haarmann(©Reuters)Fritz Haarmann(©Reuters)Fritz Haarmann(©Reuters)Fritz Haarmann(©Reuters)Fritz Haarmann(©Reuters)Fritz Haarmann(©Reuters)Fritz Haarmann(©Reuters)Fritz Haarmann(©Reuters)Fritz Haarmann(©Reuters)Fritz Haarmann(©Reuters)Fritz Haarmann(©Reuters)Nicolas CocaignIl racontera que c'est pour 'lui prendre son âme' qu'il a voulu manger un morceau du coeur de son co-détenu. Nicolas Cocaign est alors incarcéré à la maison d'arrêt de Rouen. Le 2 janvier 2007, il se dispute avec celui qui partage sa cellule, à propos d'une banale affaire de ménage. Nicolas Cocaign, 35 ans, et Thierry Baudry, 41 ans, en viennent rapidement aux mains, mais sont séparés par leur troisième co-détenu.La situation s'apaise, mais plus tard dans la soirée, Nicolas Cocaign croit percevoir un 'air fusilleur chez Thierry Baudry. dans un déchaînement de violence, il le crible de coups de ciseaux avant de l'étouffer dans un sac poubelle. Plus tard, à l'heure du dîner, sous les yeux du troisième co-détenu terrorisé, Nicolas Cocaign découpe le thorax de Thierry Baudry avec une lame de rasoir et cuisine ce qu'il pense être le coeur de sa victime, avec des oignons. Il mangera en réalité un morceau de son poumon."C'était là que se trouvait le centre de sa personnalité", indiquera-t-il plus tard, invoquant aussi la 'curiosité' pour expliquer son geste. Nicolas Cocaign, atteint de troubles psychotiques depuis l'enfance, est condamné en 2010 à trente ans de réclusion criminelle, assortie d'une peine de sûreté de vingt ans de prison. Son co-détenu, un temps poursuivi pour complicité, s'est suicidé en prison, en 2009.À voir aussi sur MSN Actualité:Les 20 meurtres de masse les plus sanglantstopThis field has been disabled for Gallery V2cannibalisme, affaires, histoires, mondeNicolas Cocaign(©Reuters)Nicolas Cocaign(©Reuters)Nicolas Cocaign(©Reuters)Nicolas Cocaign(©Reuters)Nicolas Cocaign(©Reuters)Nicolas Cocaign(©Reuters)Nicolas Cocaign(©Reuters)Nicolas Cocaign(©Reuters)Nicolas Cocaign(©Reuters)Nicolas Cocaign(©Reuters)
Les plus belles plages du monde

Quiz photos

À quelle marque appartient ce logo ?
À quelle marque appartient ce logo ?

sport

  • Discussion constructive entre le Standard et la Commission des arbitres

    Leader du championnat, le Standard a eu une discussion constructive avec la Commission Centrale des Arbitres (CCA) a fait savoir le club sur son site officiel.

  • Evi Van Acker conserve la tête

    Evi Van Acker a conservé la tête du classement général en Laser Radial à l'issue de la 3e journée de la Semaine internationale de voile à Hyères, 5e et dernière épreuve de la Coupe du monde 2013/2014 de classes olympiques, en France.

  • Murray honoré par sa ville natale

    Le joueur écossais a été nommé citoyen d'honneur de sa ville natale de Stirling ce mercredi. La cérémonie s'est déroulée dans son ancienne école.

  • Gilbert: 'Impossible de réagir'

    Déjà vainqueur de la Flèche brabançonne puis de l'Amstel Gold Race, Philippe Gilbert ne rééditera pas la passe de 4 après sa 10e place à la Flèche Wallonne. Mais ce qui compte pour le Liégeois de BMC, c'est Liège-Bastogne-Liège.

  • Moyes: le jeu des sept erreurs

    David Moyes est le troisième entraîneur de l'histoire de Manchester en terme de pourcentage de matches gagnés. Cela ne l'a pas empêché d'être limogé. Sans doute parce qu'il n'a jamais compris où il mettait les pieds. Sept erreurs le prouvent.