13-12-2010 01:03 | Par LEE, www.belga.be

Interview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roi

Le cdH s'est dit "affligé" par les propos tenus lundi dans la presse allemande par le président de la N-VA, Bart De Wever. Selon le cdH, M. De Wever "attaque frontalement, dans un moment politique plus que délicat, et sans aucune nuances (...) à la fois son propre pays, l'économie belge (flamande comme francophone), le roi et les Wallons". Il appelle la N-VA à "clarifier" ses intentions.


Interview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roi

Le cdH a fustigé lundi "l'irresponsabilité des propos excessifs" tenus par Bart De Wever selon lesquels la "Belgique est devenue le malade de l'Europe", alors que, selon les centristes, "tous nos fondamentaux économiques démentent" cette prise de position. En faisant ce genre de déclarations dans le contexte actuel, le président de la N-VA "joue avec le feu et prend le risque de mettre clairement l'économie belge, et donc aussi l'économie flamande et la situation de ses entreprises, en danger alors qu'elles ont besoin de stabilité et de confiance", estime le cdH. Le parti dirigé par Joëlle Milquet reproche à la N-VA de paralyser la mise sur pied d'un nouveau gouvernement, une attitude qu'il juge paradoxale eu égard au discours des nationalistes qui insiste sur la nécessité de changement. "Dire d'un côté qu'un pays est malade et ne pas vouloir former un gouvernement" ne correspond pas à "la logique de 'bonne gouvernance' la plus élémentaire", fait observer le cdH. Pour le reste, les propos "insultants à l'égard des Wallons" et "le manque de respect à l'égard du Roi" ne sont hélas pas les premiers tenus, constatent les démocrates-humanistes. M. De Wever a comparé les transferts financiers vers la Wallonie à une injection pour "junkies" et reproché au roi d'être pro-francophones. Ces propos "démontrent une fois encore la pensée de la N-VA, qui n'est plus un mystère pour nous, notamment dans sa visée séparatiste confirmée dans l'interview", analysent les centristes. Le cdH ajoute que cette sortie médiatique de Bart De Wever ne l'écartera pas de son ambition d'aboutir à une solution institutionnelle. "Ce n'est pas une interview de plus, aussi affligeante soit elle, qui va détourner le cdH de son volontarisme lucide d'arriver à un accord équilibré sur la réforme de l'Etat", dit-on rue des deux Eglises.

Skype
40Commentaires
15-12-2010 08:33
avatar

Attaquer et surtout, ne pas participer. Les autres sont tous mauvais, y a que moi qui suis bon. Fastoche.

Et puis, dégoiser la Belgique dans le Spiegel:quel prestige, quelle grandeur d'âme, Mr Groslard.

14-12-2010 20:39
avatar
quand tout c'est gens politiciens auront fini de jouer au carte ou au jeux d'échec avec des citoyens comme nous,il seront millionnaire pendant que nous ont paye et croule eux la vie est belle .Si ont supprimais déja certaine téte dans les ministres et bien ont y retrouverai déja un peux la plus ont avance plus il y a de ministre et eux leur salaire ne te tracasse pas sa tombe et nous ont triment pendant tout se temps. Ne nous demander plus de voter pour vous faire autant de cinéma aprés,moi je n'y retourne plus a vos tribune de **** vous parler parler et rien de plus .plus ont avance plus vous détruisez la BELGIQUE  .IL dire que le roi ne bouge pas beaucoup non plus il n'arréte pas d'envoyer des formateur ou autre soit pour arranger et c'est de pire en pire .En attendant toute sa famille eux sont bien a l'abri de tout c'est tourment que les citoyens se font jour et nuit eux ils voyage paisiblement ne se tracasse pas de voir se qui reste sur leur compte pour voir se que leur famille deviendra demain .Sa tombe comme de la pluie chez eux pendant que nous ont trime .dans quel monde vivons nous TristeTristeTristeTristeTristeTristeTriste
14-12-2010 19:30
avatar
Visage MATAF vas chez lez Flamands est amuse toi bien Rire
14-12-2010 18:49
avatar

le grand"malade" de ce pays c'est BART DE WEVER,je n'emploie même pas le titre de '"MONSIEUR" car celà se mérite,et lui tout ce qu'il mérite c'est une camisole de force et une muselière.Comment quelqu'un qui fait des ****cours télévisés pour se faire "élire" l'homme le plus intelligent du monde,peut-il être aussi bête???

 

Il parle ,parle,parle....et puis s'écoute et il ne sait même plus ce qu'il a dit et est tout étonné que TOUT LE MONDE A MAL COMPRIS?

 

Cette chose aime faire parler de lui,alors ignorons le,je pense franchement c'est ce que tout le monde devrait faire et oui,allons voter maintenant de suite,avec tous les chefs d'entreprises qu'il viens de se mettre à dos,c'est le moment et certain que DE WEVER PASSERA dans les oubliettes pour être polie....CAR moi je tirerais encore la chasse.... 

14-12-2010 18:47
avatar

Le seul et unique moyen pour sauvé cette Belgique malade, part ses politiques fous de tous bords est de supprimer les gouvernements flamant, wallon et germanophone.

Et aussi la communauté française, flamande et germanophone et avoir uniquement un gouvernement FEDERAL et que tout les BELGES puissent votez pour n'importe quelles candidats aussi bien flamants que wallons.

Et avec cela, il n'y a plus besoin de BHV et autres refinancement ou partage entre régions.

Et là ont pourra vraiment dire que tous les BELGES sont égaux devant la loi.

Et notre devise aura tout son sens << L' UNION FAIT LA FORCE >>.

Mais cela n'arrivera jamais, car nos politiques ne sont assez malins pour faire cela.

14-12-2010 14:42
avatar
il est vrai que les flamants étaient trés courageux de venir rec-o-n-struire notre wallonnie qui avait été mise a sac par un régime nazis mais c'etait ****tre rétribution donc ils ont profités pendant des années de l'argent des wallons pour enrichir la flandre maintenant que cet l'inverse ils nous empéchent d'aller travailler en flandre et en plus ils veulent appauvrir notre pays pour pouvoir mieux le séparer
14-12-2010 11:30
avatar

sachez Mme Milquet que la wallonie n'est dirigée que par des ploutocrates qui ne méritent que ce qui leur arrive!!

Pour la Royauté,ces gens n'ont aucun respect du peuple.Ils ne donnent que leur sympathie aux pauvres ui attendent surement plus que celà.La pedante Mathilde est une snobinarde qui se pavanne comme une poule de tetralyre.

Ces gens sont (c'est le cas de le dire )trop royalement payés et n'ont rien à dire ni à faire si ce n'est que de dépenser notre argent.Ils sont mal ****seillés en politique et ne font que bourde sur bourde.VIVE LA ou LES REPUBLIQUES BELGES(on verra)

14-12-2010 11:19
avatar
Mataf,pourquoi n"allez vous pas résider en flandre?
14-12-2010 11:06
avatar
je le trouve plutot mimi !!ont dirai un télétubize!et pars moment sa dépend comment la caméra le prend ont dirais un bisounours!Rire
Signaler
Aidez-nous à maintenir la qualité de la communauté en nous signalant tout contenu inapproprié ou illégal. Si vous pensez qu'un commentaire n'est pas conforme au code de conduiteCode de conduiteS'il vous plaît, utilisez ce moyen pour avertir les modérateurs. Il vérifieront et prendront les décisions qui s'imposent. Si c'est nécessaire, les autorités compétentes seront saisies.
Catégories
100 charactères max
Voulez-vous vraiment supprimer ce message ?
Interview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiLe cdH s'est dit "affligé" par les propos tenus lundi dans la presse allemande par le président de la N-VA, Bart De Wever. Selon le cdH, M. De Wever "attaque frontalement, dans un moment politique plus que délicat, et sans aucune nuances (...) à la fois son propre pays, l'économie belge (flamande comme francophone), le roi et les Wallons". Il appelle la N-VA à "clarifier" ses intentions.LEEwww.belga.be2010-12-13T12:03:122010-12-13T12:03:12Le cdH a fustigé lundi "l'irresponsabilité des propos excessifs" tenus par Bart De Wever selon lesquels la "Belgique est devenue le malade de l'Europe", alors que, selon les centristes, "tous nos fondamentaux économiques démentent" cette prise de position. En faisant ce genre de déclarations dans le contexte actuel, le président de la N-VA "joue avec le feu et prend le risque de mettre clairement l'économie belge, et donc aussi l'économie flamande et la situation de ses entreprises, en danger alors qu'elles ont besoin de stabilité et de confiance", estime le cdH. Le parti dirigé par Joëlle Milquet reproche à la N-VA de paralyser la mise sur pied d'un nouveau gouvernement, une attitude qu'il juge paradoxale eu égard au discours des nationalistes qui insiste sur la nécessité de changement. "Dire d'un côté qu'un pays est malade et ne pas vouloir former un gouvernement" ne correspond pas à "la logique de 'bonne gouvernance' la plus élémentaire", fait observer le cdH. Pour le reste, les propos "insultants à l'égard des Wallons" et "le manque de respect à l'égard du Roi" ne sont hélas pas les premiers tenus, constatent les démocrates-humanistes. M. De Wever a comparé les transferts financiers vers la Wallonie à une injection pour "junkies" et reproché au roi d'être pro-francophones. Ces propos "démontrent une fois encore la pensée de la N-VA, qui n'est plus un mystère pour nous, notamment dans sa visée séparatiste confirmée dans l'interview", analysent les centristes. Le cdH ajoute que cette sortie médiatique de Bart De Wever ne l'écartera pas de son ambition d'aboutir à une solution institutionnelle. "Ce n'est pas une interview de plus, aussi affligeante soit elle, qui va détourner le cdH de son volontarisme lucide d'arriver à un accord équilibré sur la réforme de l'Etat", dit-on rue des deux Eglises.Interview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roiInterview De Wever: attaque frontale contre le pays, l'économie, les Wallons, le roi
Les plus belles plages du monde

msn sur facebook

.