13-12-2010 05:55 | Par LEE, www.belga.be

Commission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieux

L'ancien administrateur délégué de la SNCB Karel Vinck (2002-2004), aujourd'hui coordinateur européen pour l'implantation du système de sécurité ETCS, a jugé le groupe SNCB "peu ambitieux" dans l'implantation de ce système, qui doit équiper l'ensemble du réseau belge d'ici 2030.


Commission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieux

L'ETCS, système transeuropéen de régulation continue de la vitesse des trains, avait été choisi en 1999 par la SNCB mais cette dernière est revenue sur son choix en 2005 en privilégiant le système belge TBL1+ (freinage d'urgence avant un feu rouge). Karel Vinck a reconnu lundi devant la commission "sécurité du rail" avoir été "parachuté" en 2002 à la tête de la SNCB et avoir mis du temps, en tant que néophyte dans une entreprise publique, avant d'en identifier les problèmes. A cette époque, "l'ETCS était impossible à réaliser" en raison d'une grande confusion sur ses normes qui n'ont été fixées qu'en 2008, mais aussi des réticences du rail belge face à l'achat d'un système étranger, a-t-il confirmé. En optant en 1999 pour l'ETCS, "on a été trop ambitieux, mais je ne pouvais pas m'en rendre compte car je ne disposais pas des connaissances théoriques", a reconnu M. Vinck. Vu les indécisions et les doutes accumulés, le choix du TBL1+ en 2005 était donc justifié, car il améliorait la situation antérieure, a-t-il ajouté. Aujourd'hui coordinateur européen d'un ETCS stabilisé, Karel Vinck le défend et juge "peu ambitieuse" l'échéance de 2030 fixée par la SNCB pour en équiper l'ensemble de son réseau.

Skype
0Commentaires
Commission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxL'ancien administrateur délégué de la SNCB Karel Vinck (2002-2004), aujourd'hui coordinateur européen pour l'implantation du système de sécurité ETCS, a jugé le groupe SNCB "peu ambitieux" dans l'implantation de ce système, qui doit équiper l'ensemble du réseau belge d'ici 2030.LEEwww.belga.be2010-12-13T16:55:572010-12-13T16:55:57L'ETCS, système transeuropéen de régulation continue de la vitesse des trains, avait été choisi en 1999 par la SNCB mais cette dernière est revenue sur son choix en 2005 en privilégiant le système belge TBL1+ (freinage d'urgence avant un feu rouge). Karel Vinck a reconnu lundi devant la commission "sécurité du rail" avoir été "parachuté" en 2002 à la tête de la SNCB et avoir mis du temps, en tant que néophyte dans une entreprise publique, avant d'en identifier les problèmes. A cette époque, "l'ETCS était impossible à réaliser" en raison d'une grande confusion sur ses normes qui n'ont été fixées qu'en 2008, mais aussi des réticences du rail belge face à l'achat d'un système étranger, a-t-il confirmé. En optant en 1999 pour l'ETCS, "on a été trop ambitieux, mais je ne pouvais pas m'en rendre compte car je ne disposais pas des connaissances théoriques", a reconnu M. Vinck. Vu les indécisions et les doutes accumulés, le choix du TBL1+ en 2005 était donc justifié, car il améliorait la situation antérieure, a-t-il ajouté. Aujourd'hui coordinateur européen d'un ETCS stabilisé, Karel Vinck le défend et juge "peu ambitieuse" l'échéance de 2030 fixée par la SNCB pour en équiper l'ensemble de son réseau.Commission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieuxCommission Buizingen: le groupe SNCB peu ambitieux
Les plus belles plages du monde

msn sur facebook

.