03-6-2012 01:08 | Par PVO, www.belga.be

Le PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privé

Après le texte du ministre des Entreprises publiques Paul Magnette pour réduire les salaires des top managers des entreprises publiques, c'est le président du PS qui souhaite à présent sabrer dans les salaires des grands patrons du privé, ont annoncé les journaux du groupe Sudpresse.


Le PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privé

"Le PS désire donner un signal fort", a souligné Thierry Giet. Les socialistes vont dès lors déposer une proposition de loi qui vise à limiter la partie variable (et non la rémunération fixe) des patrons des entreprises cotées en bourse. La partie variable ne pourrait ainsi pas dépasser 30% de la partie fixe, révèle le groupe. "On ne toucherait pas à la rémunération fixe. On est dans le secteur privé et on ne peut tout régenter. En outre, je suis convaincu que c'est la partie variable du salaire qui pose problème. C'est le point critique qui pousse trop souvent ces patrons à prendre des mesures ne servant que leur intérêt ou celui des actionnaires, sans lien avec la pérennité de leur entreprise", explique le socialiste. Ce dernier, qui insiste sur la notion de "décence", souhaite également une obligation de transparence qui serait rencontré avec la publication de l'écart entre la rémunération du top manager d'une entreprise et le salaire médian que l'on y paie.

Skype
0Commentaires
Le PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéAprès le texte du ministre des Entreprises publiques Paul Magnette pour réduire les salaires des top managers des entreprises publiques, c'est le président du PS qui souhaite à présent sabrer dans les salaires des grands patrons du privé, ont annoncé les journaux du groupe Sudpresse.PVOwww.belga.be2012-06-03T12:08:252012-06-03T12:08:25"Le PS désire donner un signal fort", a souligné Thierry Giet. Les socialistes vont dès lors déposer une proposition de loi qui vise à limiter la partie variable (et non la rémunération fixe) des patrons des entreprises cotées en bourse. La partie variable ne pourrait ainsi pas dépasser 30% de la partie fixe, révèle le groupe. "On ne toucherait pas à la rémunération fixe. On est dans le secteur privé et on ne peut tout régenter. En outre, je suis convaincu que c'est la partie variable du salaire qui pose problème. C'est le point critique qui pousse trop souvent ces patrons à prendre des mesures ne servant que leur intérêt ou celui des actionnaires, sans lien avec la pérennité de leur entreprise", explique le socialiste. Ce dernier, qui insiste sur la notion de "décence", souhaite également une obligation de transparence qui serait rencontré avec la publication de l'écart entre la rémunération du top manager d'une entreprise et le salaire médian que l'on y paie.Le PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privéLe PS s'attaque aux salaires des grands patrons du privé
Les plus belles plages du monde

msn sur facebook

.