09-5-2012 09:28 | Par MUA, www.belga.be

Syrie: l'explosion au passage de l'ONU peut remettre en cause sa mission

La bombe qui a explosé mercredi au passage d'un convoi d'observateurs de l'ONU en Syrie, blessant six soldats, pourrait remettre en cause la mission des Nations unies dans le pays, a déclaré le secrétaire général Ban Ki-moon.


"De tels incidents, qui s'ajoutent aux violences continues qui nous sont rapportées dans beaucoup de villes de Syrie, remettent en question l'engagement des parties envers la fin des violences et pourraient avoir une incidence directe sur l'avenir de la mission" de l'ONU, a déclaré M. Ban dans un communiqué diffusé par son porte-parole Martin Nesirky. Une charge a explosé mercredi à l'entrée de la ville syrienne de Deraa (sud), au passage d'un convoi d'observateurs de l'ONU à bord duquel se trouvait le général norvégien Robert Mood, chef de la mission de l'ONU, selon un photographe de l'AFP. Ce dernier a précisé que l'explosion avait eu lieu après le passage des quatre véhicules de l'ONU. Derrière ces véhicules, à environ 150 mètres, se trouvaient ceux de l'armée syrienne et des journalistes, a-t-il souligné. Six soldats syriens, dont un officier, ont été blessés par l'explosion. Le Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition, a accusé le régime du président Bachar al-Assad d'être à l'origine de cet attentat.

Skype
0Commentaires
Syrie: l'explosion au passage de l'ONU peut remettre en cause sa missionLa bombe qui a explosé mercredi au passage d'un convoi d'observateurs de l'ONU en Syrie, blessant six soldats, pourrait remettre en cause la mission des Nations unies dans le pays, a déclaré le secrétaire général Ban Ki-moon.MUAwww.belga.be2012-05-09T20:28:192012-05-09T20:28:19"De tels incidents, qui s'ajoutent aux violences continues qui nous sont rapportées dans beaucoup de villes de Syrie, remettent en question l'engagement des parties envers la fin des violences et pourraient avoir une incidence directe sur l'avenir de la mission" de l'ONU, a déclaré M. Ban dans un communiqué diffusé par son porte-parole Martin Nesirky. Une charge a explosé mercredi à l'entrée de la ville syrienne de Deraa (sud), au passage d'un convoi d'observateurs de l'ONU à bord duquel se trouvait le général norvégien Robert Mood, chef de la mission de l'ONU, selon un photographe de l'AFP. Ce dernier a précisé que l'explosion avait eu lieu après le passage des quatre véhicules de l'ONU. Derrière ces véhicules, à environ 150 mètres, se trouvaient ceux de l'armée syrienne et des journalistes, a-t-il souligné. Six soldats syriens, dont un officier, ont été blessés par l'explosion. Le Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition, a accusé le régime du président Bachar al-Assad d'être à l'origine de cet attentat.
Les plus belles plages du monde

msn sur facebook

.