eosmagazine.eu (© © Eos Sciences)
08-6-2012 02:15 | Par © Eos Sciences, eosmagazine.eu

Une exoplanète sur trois n’en serait pas une

Le pourcentage de faux candidats dans les résultats de Kepler pourrait atteindre 35 %.


Une exoplanète sur trois n’en serait pas une

Une récente étude réalisée par l’Université d’Aix-Marseille sur les candidates au statut de planètes détectées par le vaisseau spatial Kepler indique que 35% de ces corps célestes s’avèrent des “faux positifs”. D’autres études signalaient jusqu’ici des taux de 10%.

D’après les chercheurs, Kepler recherché les affaiblissements de lumière produites par les planètes quand elles passent entre la Terre et leur étoile. Or, d’autres éléments peuvent assombrir un corps céleste. Les astronomes ont donc appliqué une autre méthode de détection de planètes, en cherchant plutôt les girations des étoiles d’accueil, ces frétillements produits par les attractions orbitales des planètes. Ils se sont concentrés sur les candidates géantes, dont les orbites durent 25 jours maximum, parce qu’elles titillent davantage leur étoile.

Seules 46 des 2300 planètes potentielles répondaient à cette exigence. Onze d’entre elles avaient déjà été confirmées en tant que planètes, et les chercheurs en ont ajouté neuf à cette liste.

Source: AGONews/Sciencenews

Skype
0Commentaires

plus d'articles

La météo du jour en écran de veille !La météo du jour en écran de veille !

msn sur facebook

.